Logo Sensation Rock

INTERVIEW : ASGEIR

C’est avec humilité et retenue qu’Asgeir a répondu à nos questions. Arrivé avec cinq musiciens après quatre heures de vol,  “l’arme du dieu” – puisque c’est la signification de son prénom en islandais – Asgeir est un artiste discret.

Sensation Rock : Comment se passe la tournée de ce premier album ?
Asgeir : Cela fait deux ans que l’album est sorti, d’abord en islandais puis en version anglaise. Certains titres étaient déjà en anglais, nous avions essayé de les traduire en islandais et on s’est rendu compte que ça sonnait très bien dans les deux langues, mais que pour l’exportation l’anglais serait plus compréhensible.

Est ce que tu fais des interprétation en islandais sur scène ?
Ça dépend de l’endroit. Dans les pays nordiques on se dirige vers l’islandais c’est certain, sinon on s’adapte en fonction du public.

Comment construis tu ton univers musical ?
Quand je m’assois pour créer quelque chose avec ma guitare je me focalise sur la structure, faire la mélodie, concevoir l’atmosphère générale.

Ton album s’appelle In The Silence. Cela semble assez paradoxal puisque la musique est l’inverse du silence. Est-ce que le silence est quelque chose que tu recherches ou que tu fuis lors de la création ?
Tout commence avec le silence.

Est ce vrai que 10% de la population en Islande a ton album ?
Oui, 30 000 personnes l’ont et 300 000 l’ont écouté.

Tu penses que l’Islande a une influence sur ton univers en tant qu’artiste ?
Oui, et je pense que chaque artiste, vivant n’importe où dans le monde est toujours influencé par le lieu où il se trouve. Je viens du coté rural de l’Islande, un endroit dans lequel j’ai besoin de retourner pour écrire.

Au sujet de l’inspiration, tu as repris Heart Shaped Box de Nirvana. Est ce que Nirvana est ton groupe préféré ?
Je suis un grand fan de Nirvana depuis le début. C’est une de mes chansons préférées, à laquelle je voulais ajouter ma touche personnelle.

Tu as longtemps pratiqué le javelot. Est ce que la musique, comme le sport, est une forme de dépassement de soi ?
Au niveau de la discipline, et le fait d’avoir un hobby, oui. Et le trac est semblable !

C’est en tout cas et avec une voix d’une clarté toute nordique et bleutée qu’Asgeir fit un passage sur scène lors du festival détonation, apportant une touche de magie. On notera son actualité avec le remix de King and cross par Dot Major.

-Clémence Mesnier

asgeirgrp

Crédits photos : Pixscène

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :