Logo Sensation Rock

THOMAS MONICA, La Nuit, L’Amour, La Haine

Un an est désormais passé depuis que le talentueux musicien bisontin a partagé à deux reprises la scène avec Mathieu Chedid lors de sa tournée des Zénith français. L’heure est maintenant au bilan. Après avoir été sous le feu des projecteurs, le guitariste dévoile désormais ses talents de compositeur et interprète à travers son premier EP  La Nuit, L’Amour, La Haine.

Le  titre d’ouverture L’Avant Première avait été dévoilé au début de l’été créant la surprise générale avec un clip illustrant des extraits du film de John Hugues Weird Science (un teen movie où deux nerds décident de créer la femme parfaite par ordinateur et qui donnera par la suite la fameuse série Code Lisa [NDR]). Côté composition, on peut dire que la rencontre avec Mathieu Chedid aura laissé des traces. Certes on connaissait la patte funky de Thomas Monica lorsqu’il s’agissait d’improviser à la six cordes. Cependant le chant en français (et le chant tout court) est une nouveauté pour l’artiste qui ose franchir le cap et qui d’ailleurs s’en sort plutôt bien. Ajoutant une nouvelle corde à son arc, Thomas Monica nous invite à travers son univers pop/funky ensoleillé, aux paroles simples et au rythme groovy efficace. La sonorité sur L’Amour se veut à la fois rétro tout en restant moderne sans pour autant tomber dans la parodie. Dans une veine plus éléctro/pop, La Nuit  a tout pour devenir le single radiophonique de cette courte mais néanmoins convaincante production où le musicien prend son envol et nous livre ses compositions personnelles tel un journal intime.
La nouvelle scène française en vogue est sur le point d’accueillir un nouveau petit OVNI aux côtés de François & The Atlas Mountain ou encore Florent Marchet … C’est tout le mal que l’on lui souhaite avec à la clé une reconnaissance amplement méritée.

Total
0
Shares
1 comment

Comments are closed.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :