Logo Sensation Rock

AVI BUFFALO, At Best Cuckold

Sub Pop/PIAS/2014

Quatre ans: c’est le temps qu’il aura fallu à Avigdor Zahner-Isenberg pour donner une suite à son premier effort éponyme. Ça peut paraitre long certes, mais le résultat est une réussite.
“Cet album est un peu mon hommage aux ballades” : voici comme la tête pensante d’Avi Buffalo décrit lui-même son nouveau LP. Mais plus que ça, At Best Cuckold est un recueil de titres indie, s’inscrivant dans la lignée de groupe comme The Shins ou Portugal. The Man, mais le tout aux accents californiens à la The Thrills. D’ailleurs, contrairement à ces derniers, Avi Buffalo est bien originaire de l’état ensoleillé. Des racines qui s’entendent sur Found Blind, single efficace qui aurait pu être né de la plume de James Mercer ou de Think It’s Gonna Happen Again qui pourrait être à s’y méprendre un titre des Portugais de Portland. Plus posé, Can’t Be Too Responsible illustre bien le côté ballade de ce second opus. Mais jamais Avigdor Zahner-Isenberg ne se laisse aller à la facilité. Il habille ses compos d’arrangements de cordes ou de vents, en bon élève des John et Paul qu’il doit être, et cela donne une pop-orchestrale à l’accent britannique (Memories Of You, She Is Seventeen) et à l’allure de dandy (Overwehelmed With Pride).
Album homogène, At Best Cuckold réserve quand même des moments surprenants, comme lorsque la gentille ballade Oxygen Tank change radicalement de temps dans sa deuxième partie pour se terminer sur un élan psychédélique électrique, une construction que ne renierait pas Jonathan Wilson. Notre coup de cœur de la rentrée.

 

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :