Logo Sensation Rock

THE COURTEENERS, Concrete Love

Polydor/Universal/2014

En cette rentrée 2014 il est vital de découvrir The Courteeners, formation indie de Manchester qui vous changera de la morosité routinière.
Lancé depuis 2006 le groupe est passé inaperçu en France, mais il gagne à l’écoute : un disque en forme de roue qui s’écoute avec fluidité et aisance. L’entrée en matière se joue sur White Horse qui offre des guitares grinçantes, un chant lugubre et une batterie lunaire, ainsi qu’une introduction digne du meilleur Franz Ferdinand. On retrouve ce son de balancier sur Black & Blue, tandis qu’International se bâtit sur un electronica hâlé jouant sur la lenteur. Dreamers est une parenthèse flottante animée par quelques touches de piano rêveur. Outre ces titres très réussis, Concrete Love est un album d’honnête pop-rock, dans une tradition toute britannique, sans originalité mais loin d’être médiocre. C’est la voix de Liam James qui mérite le plus d’être découverte : profonde, vibrante, elle rehausse n’importe quel titre de ses oscillations capables de tenir la distance et de nous emporter au loin.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

WILL STRATTON, Post-Empire

Talitres/Differ-Ant/2012 De Brooklyn, des chansons folk aériennes, entre épure et arrangements soyeux. Will Stratton, 25 ans, sort aujourd’hui…