Logo Sensation Rock

CORTE REAL, Saint Louis, Janvier 2009 – Décembre 2010 EP

CBE Records/2011

Tirant son nom d’après un navigateur portugais, ce groupe parisien transmet joie et bonne humeur avec un folk-rock coloré, légèrement alcoolisé, chanté en anglais et en français.
Comme beaucoup de jeunes gens de leur âge, les membres de Corte Real ont écouté les Beatles, les Kinks, les Small Faces et leurs rejetons pas sages
, aussi bien que Bob Dylan et la chanson française. Difficile donc de choisir le tampon que l’on voudra appliquer pour définir le style de Corte Real.
Toutes leurs influences se retrouvent et se téléscopent sur cet EP comportant une série de morceaux frais et mélodiques, comme ce single potentiel, Ligne 15, évoquant à plus d’un titre Bob Dylan, surtout celui d’Highway 61 Revisited. La voix de Tanguy semble venir de loin et a pas mal de choses à nous dire. Le deuxième titre le prouve aisément, cette voix en français dont la gouaille rappelle un peu Arno.
Plus loin, on pourra reconnaître une influence plus anglaise et plus contemporaine, celle des Libertines/Pete Doherty (Siberia). Et puis, paradoxalement c’est Shane McGowan des Pogues qu’on a en tête à l’écoute du titre Versailles. Et c’est encore à lui qu’on pense (et Dylan, un peu aussi…) à l’écoute de Me And Shane McGowan, une ritournelle à l’Irlandaise qui n’incite pas tellement à la sobriété.
Jusqu’alors assez confidentielles, on souhaite une belle route aux chansons de Corte Real, groupe décalé, hors-normes.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :