Logo Sensation Rock

TY SEGALL, Manipulator

In The Red Records/Modulor/2014

Véritable figure de la scène indé californienne, Ty Segall met la batterie de son autre projet Fuzz de côté afin de nous offrir un double album sur lequel le multi-instrumentiste travaille depuis plus d’un an…Voilà une nouvelle qui a de quoi surprendre les inconditionnels du blondinet. On connait pourtant le caractère stakhanoviste et la fougue de celui-ci, qui continuerait de produire s’il ne devait pas dormir de temps en temps. Apparemment, le musicien travaillait déjà sur Manipulator avant que Sleeper – album en hommage à son père, dont on connait l’histoire… – ne voit le jour.
Il y a de quoi s’inquiéter parfois lorsque l’on voit l’étiquette du double album. Mais que l’on se rassure, bien qu’ambitieux le projet a de quoi faire saliver lorsqu’il est confié à quatre bonnes mains. Ty s’est entouré de Chris Woodhouse, batteur des Thee Oh Sees et ami de longue date, pour co-produire la galette enregistrée dans un studio aménagé dans son propre garage.
D’entrée, Manipulator nous frappe par ce clavier répétitif tout droit dépoussiéré des 60’s montrant une nouvelle facette du bonhomme. L’expérience folk de Sleeper aura laissé quelques traces (Don’t You Want To Know, Green Belly) tout comme le travail et la direction glam prise avec l’excellent Twins (Feel, The Crawler). Bien sûr, les riffs garage rock sont bel et bien là (Susie Thumb) avec une mention particulière à The Faker totalement différente de la version présente sur la face B du 45 tours de Feel, avec ici une énergie boogie dantesque portée par un solo digne des plus grands guitar heroes.
Autre surprise  avec ce côté mélancolique présent sur The Singer et Stick Around, ballades folk où les violons signés Mikal Cronin (bassiste du groupe) nous rappellent le Bowie de la grande époque.
A chaque morceau, on à l’impression de découvrir une nouvelle facette de Ty Segall qui livre à 27 ans non pas son « Nevermind » personnel, mais l’album le plus passionnant et homogène de sa carrière qui semble loin d’être terminée.

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

SPECTRALS, Sob Story

Wichita/PIAS/2013 Secondé par la moitié de Girls Chet “JR” White, Spectrals sort un second album catchy à l’effet…
Lire

TOBIAS JESSO JR, Goon

Tobias Jesso Jr vient de sortir un formidable premier album intitulé Goon. Ce disque est un tableau de rêves brisés et…
%d blogueurs aiment cette page :