Logo Sensation Rock

J MASCIS, Tied To A Star

Sub Pop/PIAS/2014

Après Lou Barlow avec Sebadoh, c’est au tour du guitariste chevelu de profiter des congés de Dinosaur Jr pour donner une suite au déjà très bon Several Shades Of Why.
A vrai dire, on n’est pas vraiment dépaysé avec Tied To A Star. D’une part Mascis offre une nouvelle fois à l’artiste Marq Spusta le soin de l’artwork de l’album qui rien qu’à lui seul vaut son pesant d’or. D’autre part, le contenu de cette nouvelle livraison suit la même trajectoire que la précédente mouture mais avec des petits trucs en plus qui ne font qu’augmenter le plaisir. Et on n’en demandait pas mieux. Me Again lance ce nouveau LP sur les mêmes bases que Several Shades Of Why, avec cet enchevêtrement de guitares acoustiques. Et puis le naturel revient  au galop. Le natif du Massachusetts ne peut s’empêcher de balancer ses fabuleux soli cradingues, marque de fabrique du son de son combo et qui accompagnent de façon assez géniale les accords de guitare sèche (Every Morning, Trailing Off). Le guitariste maitrise la ballade folk (And Then) et quand il part dans des tons plus hauts avec sa voix et que le solo se fait plus rugueux, on pourrait presque penser à Neil Young (Better Plane). A l’opposé, il emmène ses compos vers des routes un peu plus tribales, à grand renfort de percussions (Heal The Star, Drifter).
Comme avec Kurt Vile entre autres sur Several Shades Of Why, J Mascis convie une nouvelle fois ses potes sur son disque (Mark Mulcahy, Pall Jenkins de Black Heart Possession). Mais on retient surtout et plus que tout la voix si sensuelle de Chan “Cat Power” Marshall sur Wide Awake, qui même si elle n’est là que pour les chœurs, ferait prendre feu à un iceberg.
Tied To A Star est donc une réussite autant dans la forme que dans le contenu. J Mascis, en bon dinosaure des nineties qu’il est, est encore bien loin de l’extinction.

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :