Logo Sensation Rock

FUZZ, Fuzz

In The Red/Differ-Ant/2013

A peine un mois après son recueil folk Sleeper, l’hyperactif Ty Segall ne perd pas une occasion de surprendre son auditoire en présentant son nouveau projet Fuzz. Ici derrière les fûts, le blondinet apparait en compagnie de Charlie Moothart (guitariste du Ty Segall Band) ainsi que Roland Casio un ancien pote de lycée prêtant main forte à la basse. Comme son nom le laisse deviner, ce nouveau projet est là pour nous envoyer une décharge de son lourd et saturé en pleine poire comme le garçon en a souvent coutume me direz vous. Après la douce intro de Earthen Gates s’abat la lourde rythmique comme un ouragan (et pas de blague sur Stéphanie de Monaco…) tout droit sortit des 70’s et fortement influencé par Black Sabbath. On a également droit à un bel instant grunge (What’s In My Head) ou encore un hommage au punk garage (Haze Maze), le tout parsemé de solos Hendrixiens et d’un Ty Segall tapant comme un sourd sur ses fûts. Et on peut dire qu’ il maitrise le roulement de toms le bonhomme notamment sur One, morceau instrumental épique de 6 minutes où le trio se fait plaisir et nous envoie dans l’espace en un éclair période In Search Of Space de Hawkwind (pour les puristes) pour un grand moment de psychédélisme.
En seulement huit titres, Fuzz frappe fort et étonne à chaque morceau. Pour ceux qui avaient une appréhension avec Sleeper, soyez rassurés ce n’est pas demain que Ty Segall va se calmer. A tous les amateurs de Black Sabbath, King Crimson, foncez sur cet album les yeux fermés pour un nouveau voyage intersidéral. Vers l’infini et au delà comme dirait l’autre.

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

BIRTH OF JOY, Prisoner

Modulor/2014 Depuis près de 10 ans, le trio néerlandais composé de Kevin Stunnenberg (chant, guitare), Bob Hogenelst (batterie)…
%d blogueurs aiment cette page :