Logo Sensation Rock

VALERIE JUNE, You Can’t Be Told (45″)

Sunday Best/PIAS/2013

Workin’ Woman Blues avait révélé Valerie June et par la même occasion, nous avait rapidement convaincu sur tout le potentiel de cette jeune femme du Tennessee. Bonne pioche pour Dan Auerbach qui l’a prise sous son aile, s’installant au commande de la première longue production à paraitre de la jeune chanteuse.
Et avec You Can’t Be Told, chacun tire son épingle du jeu. On reconnait vite la patte du Black Keys sur ce morceau co-écrit avec June. Un riff de guitare blues bien cradingue, tout droit sorti de Rubber Factory sur une rythmique emmenée par le guest Richard Swift (un autre gars qu’on aime bien ici). Avec un refrain tout en choeurs, le titre est un pur hit 50’s qui séduit dès la première écoute.
En face B, This World Is Not My Home, une reprise d’un gospel de Albert Brumley qui devient une ballade folk épurée, mariage de guitare et d’ukulélé, une autre facette de Valerie June.
En seulement deux singles, la guitariste a rapidement conquis un petit public, qui ne peut que se languir en attendant la sortie de Pushin’ Against A Stone, prévue début mai.

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

EZ3KIEL, LUX

Ici D’ailleurs/L’Autre Distribution/2014 Ez3kiel opère un retour à son identité natale, l’epic-electro avec cet opéra électronique.
%d blogueurs aiment cette page :