Logo Sensation Rock

DAVID BOWIE, The Next Day

Sony Music/2013

Déjà dix ans depuis Reality, la dernière production en date de l’ex-Ziggy Stardust. Dix années qui ont du sembler longues à tel point qu’on a tout entendu ou presque sur David Bowie, certains y allant jusqu’à annoncer sa mort. L’Anglais a dû évidemment bien en rire, lui qui s’est exilé à New-York et qui y a peaufiné son trentième album.
Un album qui aura déjà fait beaucoup parler de lui depuis que l’homme aux yeux vairons a annoncé sa sortie début janvier, accompagné d’un premier extrait Where Are We Now ?, entre interrogation et complainte, où l’on voit juste le visage de Bowie qui semble en souffrance, morceau qui évidemment n’a pas été choisi par hasard. Rien que la pochette de The Next Day pose déjà des questions : on y devine la photo de Heroes mais qui est quasiment masquée. Est-ce une manière de vouloir tirer un trait sur le passé ?
Du passé au présent il n’y a qu’un pas et l’Anglais arrive à créer l’alchimie parfaite entre ce qu’il a été et ce qu’il est devenu. Le titre éponyme semble d’ailleurs tout droit sortie de la trilogie Berlinoise. Puis les compos marient à la fois toute son époque des années 70-début 80 (Valentine’s Day, How Do The Grasses Grow?) et le modernisme de l’évolution musicale auquel David Bowie a toujours été fidèle (If You Can See Me avec ses beats techno et ses nappes de synthés). Toujours à l’affût, il propose même un riff de guitare garage avec (You Will) Set the World On Fire. La voix de Ziggy n’affiche aucun signe de fatigue et on se laisse emporter par ses hautes volées comme à l’époque de Rock’N’Roll Suicide sur le final de la fabuleuse The Stars (Are Out Tonight). Les cuivres sont de sortie et ouvrent la voix à des arrangements classieux (The Boss Of Me, Dirty Boys, sorte de marche funèbre). En guise de bonus, l’instrumentale Plan laisse la porte entrouverte à une nouvelle B.O. de Tarantino.
Bowie ressuscite de la tombe dans laquelle certains l’avaient un peu trop vite enterré. The Next Day est un album de très grande classe et qui montre assurément que l’heure n’est pas encore au testament.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :