Logo Sensation Rock

CHRISTOPHER OWENS, Lysandre

Fat Possum/Turnstile/2013

A la base fondateur et compositeur principal de Girls, Christopher Owens revient avec un album simple, clair, humble certes sans surprise et presque académique mais qui transpire toujours autant la quiétude et la sincérité.

Avec Lysandre, on reste clairement sur la même formule de pop sautillante, élégante, sans artifices ni effet de production extravagant qui a fait le succès de Girls, un peu comme si cet album était sorti en 1975, en 1999 ou en 2027.
Les titres s’enchainent et se ressemblent pour la plupart. On reconnaît bien le son de la west coast américaine à grands coups de guitares slidés et d’utilisation abusive de flûte. Après une intro qui pose le décor, on enchaine sur Here We Go, sorte de single qui reste le titre le plus catchy de l’album, pas révolutionnaire mais on s’y sent bien. On peut noter toutefois un énorme solo de saxophone que même David Bowie aurait hésité à mettre dans les années 80 sur le titre New York (âmes sensibles s’abstenir). Il y a malgré tout de la pépite qui sort du lot, comme Broken Heart, ballade délicate qui porte bien son nom, qu’on jurerait avoir déjà entendu 100 fois mais qui fonctionne à merveille.
Pas certain que cet album restera dans les mémoires mais il s’écoute d’un trait sans sourciller et c’est déjà pas rien…

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :