Logo Sensation Rock

VILLAGERS, {Awayland}

Domino/PIAS/2013

Deuxième album très attendu de Conor O’Brien. L’Irlandais va-t-il passer le cap si difficile de second opus, après Becoming A Jackal, tant salué par la critique que par le public?
O’Brien réussit son pari… en partie. Sans vouloir aller trop dans la comparaison avec son prédécesseur,{Awayland}se fait moins direct et demande des écoutes répétées afin de mieux se l’approprier.My Lighthouse, ballade folk aux harmonies vocales subtiles nous accueille dans ce pays lointain. Un folk exploré un peu différemment mais avec autant de classe à l’écoute du titre éponyme, une instrumentale avec un côté Jeff Buckley dans le jeu de guitare.{Awayland}prend rapidement une autre tournure avecEarthly Pleasure, titre indie qui monte crescendo vers un final explosif. L’ambiance retombe jusqu’au fabuleux singleNothing Arrived, un titre pop à la R.E.M. très vite amené à devenir un classique. Un style léger qu’on retrouve à la toute fin de l’album surRythm Composer. O’Brien ouvre également son répertoire à une compo qui sent bon l’Arizona de Calexico:The Bellet ses cuivres mariachi est un titre majeur de l’album et s’écoute en boucle.
Même s’il n’est pas parfait et que quelques morceaux restent anecdotiques,{Awayland}grâce à ses compositions qui tiennent le haut du pavé, laisse entrevoir un futur qui verra naître un très grand album de Villagers.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

H-BLOCKX, HBLX

Embassy Of Music/Warner//2012 Il existe toujours un sentiment étrange à chaque sortie d’album de groupes que l’on suit…