Logo Sensation Rock

EMILY LOIZEAU, Mothers & Tygers

Universal/2012

La jolie pianiste franco-britannique revient avec un troisième album élégant, épuré, aux ambiances automnales.

Emily Loizeau est désormais une jeune maman installée dans les Cévennes et l’on sent à l’écoute de Mothers & Tygers que la maternité et l’installation dans cette région si particulière l’ont fortement inspirée. Un disque intimiste joué et enregistré dans une vieille bâtisse en pierre (parfois même dans la cour ou dans la forêt) révèle de belles ambiances où l’on décèle à chaque morceau le plaisir qu’ont eu Emily et ses musiciens à traduire la poésie de William Blake (plusieurs des titres de l’album s’inspirent et piochent dans Songs Of Innocence And Of Experience, recueil de poèmes illustrés datant de la fin du XVIIIè siècle). De sa voix funambule (Garden Of Love), la chanteuse nous prend donc par la main et nous mène à son univers cotonneux, enveloppant (May The Beauty Make Me Walk, Two Envelopes) qui puise parfois son inspiration dans la musique anglo-saxonne (Marry, Gus And Celia en duo avec Camille, Parmi Les Cailloux, No Guilt No More, le somptueux This Train Is Taking You Home et Depuis Des Années Que Tu Nages, bons comme du bon Patrick Watson).

Ce disque aux sonorités élégantes et aux atmosphères de saison place définitivement Emily Loizeau dans le sillage de Lhasa De Sela (l’album lui est dédié), Piers Faccini, Patrick Watson ou encore Moriarty. Une vraie réussite.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

MELODY’S ECHO CHAMBER

Fat Possum/Weird World/Domino/PIAS/2012 On avait parlé cet été de Melody’s Echo Chamber comme étant l’une des belles surprises…