Logo Sensation Rock

THEE OH SEES, Floating Coffin

Castle Face/2013

Thee Oh Sees – pour ceux qui ne connaissent pas encore – est un de ces groupes de la bouillonnante scène indie rock de San Francisco. Des groupes qui ont la fâcheuse tendance à sortir deux albums par an, enchainant par la même occasion des tournées interminables.
Il est difficile de saisir la cohérence de ce quatuor dont le leader John Dwyer (guitare, voix) comme son ami Ty Segall s’amuse à jongler avec différents styles musicaux à chaque album, allant de la folk psyché au bon vieux garage punk en passant par la pop 60’s.
Avec Floating Coffin, les Californiens plongent dans ce qu’ils savent faire de mieux, à savoir un rock garage sauce psyché musclé par de solides rythmiques comme en témoigne le titre d’ouverture I Come The Mountain.
Si on a l’impression que le tempo redescend d’un cran sur l’intro de Toe Cutter – Thumb Buster, c’est pour mieux se frapper la tête contre les murs à l’arrivée des riffs heavy salaces. Quoi de mieux que le psychédélisme déglingué de Strawberries 1 + 2 pour illustrer l’effrayante pochette où sont représentées des fraises mutantes ou vampires prêtes à attaquer… Outre les bizarreries hypnotiques (Sweet Helicopter) et les habituelles rythmiques effrénées sous acides (Tunnel time), la vraie surprise reste Minotaur et son introduction au violoncelle où le quatuor offre ici une ballade pop planante sans pour autant entrer dans des saturations interminables.
Moins expérimental que le précédent Putrifiers II, Floating Coffin ravira autant les fans des Californiens déglingués que les amateurs puristes de rock alternatif.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

LIAM FINN, FOMO

Transgressive Records/PIAS/2011 Le prodige néo-zélandais revient avec un nouvel album,FOMOet évite la redite. Cool. FOMOsignifieFear Of Missing Out,…