Logo Sensation Rock

SUMMER PACK #6 : Iron & Wine, Bonnie “Prince” Billy, Band Of Horses, Lawrence Arabia

Suicide Squeeze/2012

C’est dans le cadre des sessions A.V Undercover que Sam Beam s’est lancé dans la reprise de ce hit 80’s, d’aucun qualifierait de kitsch. Mais contrairement à ceux qui cachent leur admiration pour l’ex-membre de Wham!, Iron & Wine n’hésite pas à reprendre One More Try. Une interprétation en retenue et épurée, où la voix de Beam est accompagnée d’un orgue, d’une clarinette et d’un violon et surtout des magnifiques coeurs féminins, déjà présent sur la version de Naked As We Came de Morning Becomes Eclectic. Une relecture aussi inattendue que réussie.

http://www.popnews.com/media/filter/m/pochette/b/bonnie-prince-billy-now-here-s-my-plan.jpgDomino Records/2012

Pour coincider avec la sortie de son livre et la réédition de six de ses albums (il en a sorti plus d’une vingtaine, tout support ou collaborations confondus), le bon Will offre un EP d’anciens morceaux revisités avec aux manettes Steve Albini – qu’on ne présente plus – et en compagnie des musiciens qui l’ont accompagné sur Wolfroy Goes To Town. Now Here’s My Plan comporte donc six classiques, de After I Made Love To You (sur Ease Down The Road, 2001)à I See A Darkness qui écarte le côté dark au profit d’un titre sautillant avec force choeurs féminins ou Three Questions (superbe morceau de l’album Master And Everyone, paru en 2003) ici dans une version lente avec un harmonium et la jolie voix d’Angel Olsen. Il y a aussi le très beau Beast For Thee, paru en 2005 sur Superwolf, l’album en duo avec le guitariste Matt Sweeney.

http://25.media.tumblr.com/tumblr_m6zjcmjZ391qz8306_1342002823_cover.jpgSony/2012

Muets depuis 2 ans et le très recommandable Infinite Arms, Band Of Horses délivre, Knock Knock, le premier single de sa nouvelle production Mirage Rock, annoncée pour la rentrée. Un titre qui se détâche des précédentes productions des mecs de Seattle pour descendre la côte et devenir une compo rock californienne, plutôt bienvenue au milieu de l’été. Attendons donc de voir quelles saveurs nous réserve Mirage Rock quand l’automne arrivera.

http://c438342.r42.cf2.rackcdn.com/wp-content/uploads/2012/07/Lawrence-Arabia-The-Sparrow-260x260.jpgBella Union/2012

Troisième album pour le dandy Néozélandais, qu’il a lui même produit et mixé. Enregistré en live, Lawrence Arabia a voulu donner toute la place à l’instrumentation de base avant d’agrémenter le tout de quelquesarrangements de cuivres et de cordes. Le résultat est The Sparrow, un hommage à la pop de la fin des sixties, où Serge Gainsbourg est cité comme une influence majeure (Lick Your Wounds mais surtout Legends). Et ce n’est donc pas une surprise de penser à Beck à l’écoute de The 03. Les arrangements symphoniques sont utilisés avec parcimonie et apportent de l’élégance aux compos de Lawrence Arabia (Travelling Shoes, Early Kneecappings).

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :