Logo Sensation Rock

SUMMER PACK #1 : Mermonte, Sébastien Tellier, Quakers, Beachwood Sparks, Dirty Projectors

http://f0.bcbits.com/z/68/83/688349152-1.jpg

Les Disques Normal/Hip Hip Hip/2012

Premier album envoûtant d’un curieux collectif en provenance de Rennes.
Projet monté par Ghislain Fracapane et composé de dix membres, Mermonte explore plusieurs facettes de la pop, chantée en anglais ou en français, et rivalise d’idées et d’arrangements. Dans le sillage de Sufjan Stevens, période “50 états d’Amérique” ou Tortoise, la dizaine de titres (pour le moment) auto-distribués font mouche. On ne parle pas de la pochette, tout simplement magnifique.

http://potnawak.files.wordpress.com/2012/04/sebastien-tellier-my-god-is-blue-cover.jpgRecord Makers/Universal/2012

On ne sait jamais si Sébastien Tellier est du lard ou du cochon. En se tournant vers la spiritualité, le barbu abonné au douzième degré signe un disque ultra-référencé, My God Is Blue, rendant hommage à Polnareff autant qu’à Christophe, à grands renforts de synthés vintage et de rythmiques d’une autre époque. Qu’on aime ou pas, Tellier reste un personnage atypique et hilarant, un excellent musicien et arrangeur et un électron libre.

http://www.stonesthrow.com/uploads/images/product/detail/quakers.jpgStones Throw/2012

Trois types bien connus des services de l’électro hip-hop s’unissent pour un album à la liste d’invités longue comme le bras et samplent à tout-va pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.
Fuzzface plus connu sous le nom de Geoff Barrow, l’une des têtes pensantes de Portishead, Katalyst et 7Stu7, producteurs indé reconnus ont donc convié Aloe Blacc, Guilty Simpson, Prince Po et bien d’autres à rapper ou chanter sur ce disque fleuve qui comporte 41 pistes (!) sans compter le disque bonus qui reprend les morceaux en version instrumentale. Le résultat est groovy à souhaits. Pour le fan des productions Stone Throw, ce disque est un must have.

http://www.clevescene.com/binary/2d17/beach-1.jpgSub Pop/PIAS/2012

Beachwood Sparks n’avait pas sorti d’album depuis un long moment, mais ils reviennent très en forme avec un beau disque d’alt-country, The Tarnished Gold. Les disques successifs de The Shins, Jonathan Wilson ou même Father John Misty ont dû donner l’impulsion à Beachwood Sparks pour écrire à nouveau des chansons. Une sorte de nonchalance plane sur ce disque, baigné de soleil (californien), à l’instar du magnifique morceau Sparks Fly Again. L’inspiration n’est donc pas tarie, la production signée Thom Monahan (Pernice Brothers) et la participation de Neal Casal renforcent la teneur des morceaux.

http://cdn.stereogum.com/files/2012/05/dirty-projectors-swing-lo-magellan-608x608.jpgDomino/PIAS/2012

Après un album écolo en compagnie de Björk, le groupe New-Yorkais relance la machine avec Swing Lo Magellan. La pop bricolée aux accents électro de la bande à Dave Longstreth se fait ici plus accessible, avec de magnifiques couplets chantés en harmonie et toujours de belles trouvailles mélodiques. Parmi les réjouissances, une ballade folk à la Dylan, tout à fait adaptée à l’été qui approche (peut-être).

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :