Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE: EASTWOOD, Behind The Wall

Noise Product Switzerland/1995

Les trentenaires bisontins ont toujours la larme à l’oeil quand on évoque Musique Machine, fameux magasin de disques, d’une époque où il y avait un disquaire à chaque coin de rue (et même parfois au fond d’une cour), époque tristement révolue. C’est donc dans ce magasin que j’étais tombé sur ce CD, alors en écoute. Nous sommes au milieu des années 90, Killing In The Name fait trembler tous les amplis et nombre de groupes étiquettés “fusion/hardcore” font leur apparition. C’est le cas de Eastwood, qui bien que portant le nom d’un célèbre acteur américain, sont originaires de Suisse. Car à l’époque, l’Europe n’était pas en reste pour concurrencer sur leur terrain RATM, Dog Eat Dog ou autres Sugar Ray. Citons H-Blockx, Such A Surge ou Clawfinger. Mais revenons à Behind The Wall. Le groupe cite des influences autant rock que hip-hop (Public Enemy notamment). Sans remporter la palme de l’originalité, les Helvètes ont su tirer leur épingle du jeu pour cette album qui restera leur unique. Medium démarre très fort l’opus, avec un flow pas toujours maitrisé mais à la guitare violente et une section rythmique tranchante. A l’exception de 1984, tous les textes sont en anglais, ce qui évitera au groupe d’être comparé à Silmarils ou Oneyed Jack. Même si en revanche on fera un rapprochement évident avec les copains de Zach De La Rocha (Fire et son break de basse et une construction générale très proche de Freedom), Eastwood propose d’excellents titres purement hardcore (Flavor, Train). L’influence hip-hop se fait particulièrement sentir dans Emergency, avec ce rythme typique de titres rap. Stand est un titre bien heavy dont le son de guitare fait penser à Helmet ou Therapy?, période Troublegum. Behind The Wall n’était donc pas un album des plus originaux mais il en restait très efficace.

Le groupe se sépare donc après cette unique réalisation. Une partie des membres formera ensuite Shovel, formation dans la même veine mais qui elle non plus ne fera pas long feu.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :