Logo Sensation Rock

NICKELBACK, Here And Now

Roadrunner/Universal/2011

Mon souhait, enfin ma crainte évoquée à la sortie du dernier album de 3 Doors Down s’est réalisée: Nickelback produit un nouveau disque. En fait, celui-ci n’a que de nouveau sa date de sortie car à son écoute, ce n’est que du réchauffé. Depuis Silver Side Up en 2001, Chad Kroeger nous sert le même pseudo hard-rock réchauffé, daté (This Means War, Bottoms Up), entrecoupée de ballades miévreuses (Lullaby, Trying Not To Love You). Le tout est maitrisé dans ce genre et les morceaux sont calibrés pour des passages radio avec leur durée moyenne de 3 minutes 30. La radio, sans aucun doute l’objectif de piste comme When We Stand Together ou Gotta Get Me Some, produit idéalement pour l’adolescent américain moyen (Don’t Ever Let It End ferait le parfait générique de fin de American Pie 12). Mais il faudra avouer qu’on ne retient rien de Here And Now, et on est désabusé quand Nickelback entamme Kiss It Goodbye, dans un rock indus loupé. On passe notre chemin et on ne reviendra pas sur nos pas.

Total
0
Shares
Related Posts

FAUVE, Blizzard

Autoproduction/2013 Une saison en enfer 2.0. Fauve, groupe français parisien dont le nom est inspiré du filmLes Nuits…
%d blogueurs aiment cette page :