Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE DE LA SEMAINE : COLLECTIVE SOUL, Hints, Allegations And Things Left Unsaid

http://www.irock109.com/img/albums/C/Collective%20Soul%20-%20Hints%20Allegations%20And%20Things%20Left%20Unsaid.jpgAtlantic/Warner/1993

Collective Soul, c’est avant tout le bébé de Ed Roland, leader du combo. Ce premier album est la finalité de toutes ses démos enregistrées lorsqu’il était en fac.
Maitre du projet, il assure lui-même la production de Hints, Allegations And Things Left Unsaid. L’opus sera propulsé par l’ultra efficace et hit Shine, qui marquera la scène alternative américaine en 1994, au même titre que leurs voisins de Live (les clips de Shine et de Selling The Drama se ressemblant étrangement). Ces deux groupes partageront d’ailleurs l’affiche du festival de Woodstock 94. Mais derrière Shine, HAATLU renferme également d’autres petites compos sympa. Des relents punk avec Goodnight, Good Guy ou Scream. Un petit côté grungy sur Love Lifted Me avec sa rythmique basse cradingue. Et même du folk avec Heaven’s Already Here. L’opus n’est pas parfait, certes, cela est dû à l’inexpérience du groupe et se laisse parfois aller à des morceaux faciles, comme la ballade aux lyrics convenues All. Mais il assoira Collective Soul comme un des groupes les plus productifs de la scène rock américaine. De notre côté de l’Alantique, on ignorera totalement le suite des productions, pourtant au nombre de 10.
La notoriété de Collective Soul est telle que Ed Roland se permettra même de monter son propre label. Versé maintenant dans un style dont raffole les ados (en témoigne leur présence sur la B.O. de Twilight), le premier album de Collective Soul s’écoute avec sympathie une fois l’an, quand on tombe dessus par hasard au moment de l’inventaire annuel de sa discothèque.

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :