Logo Sensation Rock

KATE BUSH, Director’s Cut

EMI/2011

Pour être honnête, je ne connaissais pas très bien la musique de Kate Bush avant de recevoir ce disque, mis à part et comme tout le monde, ses standards, Babooshka et Wuthering Heights en tête.
Cette chanteuse anglaise à la voix si particulière, haut perchée, a aussi contribué à influencer et former de nombreuses jeunes chanteuses, de Cyndi Lauper à Tori Amos et plus récemment Emilie Simon et Florence Welch (Florence & The Machine).
Aujourd’hui sort Director’s Cut, une relecture de certains titres issus de deux précédents disques, The Red Shoes et Sensual World respectivement parus en 1993 et 1989. Tel un réalisateur de films, Kate Bush a décidé de reprendre ce qu’elle jugeait peut-être moins réussi sur ces deux disques. Elle offre aussi à ses fans une collection de chansons reliftées. L’Anglaise y chante souvent avec une voix plus grave qu’à l’époque, ce qui rend le tout plus chaleureux et les arrangements plus modernes continuent d’être imprégnés de ses influences (la musique classique, orientale, irlandaise…). Pour preuve, ce premier titre aux sonorités folkloriques, Flower Of The Mountain, où l’on peine à reconnaitre ce timbre si particulier et familier. Le morceau suivant servira à contrer ce sentiment, d’emblée. Malheureusement, plus loin, sur Deeper Understanding, Kate Bush se met à chanter un peu comme Cher, c’est-à-dire à l’aide d’un vocoder, machine infernale qui remplace les effets vocaux fournis à l’époque. Si la base instrumentale ne bouge pas beaucoup, la partie vocale, elle, prend cher. A vouloir moderniser le titre, l’Anglaise se plante.
Dans l’ensemble, rien de vraiment novateur sur cette relecture d’une partie du répertoire de Kate Bush, mais il faudra simplement retenir l’envie d’une artiste de revenir sur le travail effectué, en voulant y apporter une touche plus moderne et d’autres idées, peut-être plus personnelles que lors de l’enregistrement initial.
Si le fan reconnaitra certains de ses titres préférés qui n’ont pas subi des changements remarquables, il pourra seulement être déçu de ne pas avoir à écouter de nouvelles chansons.

Total
0
Shares
Related Posts

ARCHIMEDE, Trafalgar

Jive Epic/Sony Music/2011 La fratrie de Laval présente son nouvel album, Trafalgar, suite pas forcément surprenante de leur…
%d blogueurs aiment cette page :