NICOLE ATKINS, Mondo Amore

Razor & Tie/2011

L’Américaine Nicole Atkins continue son parcours hors des modes et délivre un deuxième album, Mondo Amore.
Après le succès obtenu par Neptune City, son précédent disque, la jolie brune a décidé de se séparer de la major Columbia, qui souhaitait lui faire prendre une direction plus commerciale, en gros de faire d’elle une sorte d’hybride entre Fiona Apple et Barbra Streisand.
De sa grande voix assurée, Nicole Atkins, désormais retournée dans l’indépendance, nous dévoile son univers à la croisée du rock, du blues et de la country, les diverses influences de la demoiselle, donc. Une ritournelle rock académique (You Come To Me), un country-blues décontracté du genou (My Baby Don’t Lie) font mouche.
Hotel Plaster qu’une voix d’ours accompagne (le monsieur tatoué de la pochette ?) est une ballade simple. On voit parfois en Nicole une descendante de Sheryl Crow (Vultures), avec adjonction de chromosomes Joplin.
Si le disque est varié et certains titres très efficaces (on trouve aussi l’entrainant Cry Cry Cry), d’autres frôlent la faute de goût (War Is Hell est un slow mielleux à la Barbra Streisand…Columbia n’avait peut-être pas tout faux !) ou la copie (This Is For Love est à un mot et à quelques notes près une chanson de PJ Harvey…).
A prendre et à laisser sur ce disque, malgré une énergie communicative qui honore cette jeune femme de caractère.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :