Logo Sensation Rock

THE DEAD WEATHER, Sea Of Cowards

Warner Brothers

10 mai 2010

Il se produit parfois des réunions dans le monde du rock qui vont à coup sûr électriser les foules, associations de personnalités a priori opposées dont on se demande avec excitation ce qu’il va ressortir de tout cela. C’est le cas avec Jack White (à la batterie, au chant et à la guitare !) et Alison Mosshart se réunissant pour la seconde fois à l’occasion du projet The Dead Weather, mobilisant également Dean Fertita de Queens Of The Stone Age et Jack Lawrence des Raconteurs. A l’image de Blue Blood Blues qui ouvre l’album, le blues et la fureur, le sang et sueur règnent ici en maître sur une galette roots comme on n’en fait plus guère.
Le grain de guitare est sale, la batterie pressée, les deux voix urgentes. L’impression de musique jouée en live, sans prod envahissante qui vient tout polluer, est très présente. Sea Of Cowards ou l’union sacrée du blues rock huileux de Jack White et des vélléités post punk d’Alison Mosshart lorsqu’elle officie au sein de The Kills. The Dead Weather n’hésite pas à partir sur des chemins dangereux, rythmes hypnotiques, ambiances fumeuses, Die By The Drop sous les assauts d’un clavier acide et d’une section rythmique tout aussi hallucinogène. The Dead Weather, c’est finalement la schizophrénie de Jack White entraînant dans son sillage diabolique Alison Mosshart, d’ordinaire plus posée. Ici la brunette se métamorphose jusqu’à prendre des poses furieuses à la Janis Joplin (le très inflammable Gasoline). Un album qui part doucement en latte comme avec le chant de I Can’t Hear You, certains morceaux rappelant les grandes heures du Zeppelin, lorsqu’Alison pousse la voix sur I’m Mad, où la guitare de Jack White déploie elle aussi des merveilles d’expressivité comme elle en a l’habitude. Sur Looking At The Invisible Man, le blues prend même des attitudes hip hop dans les phrasés et le traitement synthétique des sons. Un deuxième opus plus psychédélique que Horehound en 2009 qui restait dans un registre blues plus traditionnel.

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

DAVID CROSBY, Croz

Blue Castle Records/Warner/2014 A 73 ans, David Crosby est de retour. Un retour inattendu du musicien dont la…
%d blogueurs aiment cette page :