Logo Sensation Rock

Impetus Festival(Punish Yourself, Eyehategod,Suicide Levitation) 04/10 Montbéliard

Punish Yourself, Eyehategod, Suicide Levitation

Vendredi 16/04/10

IMG_8066_Modifier.html

Voici la naissance d’un nouveau festival dont la particularité est qu’elle est partagée par l’aire Urbaine Montbéliard, Belfort, Héricourt, et nos voisins Suisse de Lausanne, et qui se déroule entre le 15 et le 20 Avril.

Pour cette première journée française, le choix s’est porté sur cette soirée au Palot à Montbéliard, avec en première partie le power trio local Suicide Levitation et son hardcore prometteur. Un set de courte durée pour ensuite laisser place aux maîtres du Sludge metal depuis plus de vingt ans, les Américains de Eyehategod., tout droit débarqué de leur Louisiane natale.

Malgré un départ raté lié a des problèmes techniques, le set a pu commencer comme s’il s’agissait d’une répétition générale avec les couacs de départ, les retours mal réglés et un son beaucoup trop brouillon pour qu’on puisse entendre la voix de Mike Williams. Puis au fil des morceaux et l’adrénaline aidant on a pu enfin se délecter de ce métal très lourd, très saccadé, emporté par les riffs de guitares de Jimmy Bower. Le ton est monté d’un cran, les esprits se chauffent et voici les premiers pogos de la soirée. Le groupe surpris par l’enthousiasme du public, reviens pour un rappel après une heure de concert pour le plus grand bonheur des fans venus nombreux. Ravis par l’ovation, ils promettent de revenir jouer dans cette salle très rapidement. Ceci peut être considéré comme une belle promesse tant les prestations de ce groupe est rare dans l’Hexagone. Mais place maintenant au show Punish Yourself, car pour ceux qui ne les ont jamais vus il s’agit d’un véritable spectacle musical.IMG_8255_Modifier.jpg

Voici donc VX69 (chant), Miss Z (guitare), P.RLOX (guitare), X.av (Batterie) qui prennent d’assaut la scène avec leurs maquillages fluorescents. Et place donc pour environ deux heures de métal industriel mené tambours battants. Pas un moment de répit pour laisser souffler les premiers rangs, qui bougent, sautent, pogotent aux rythmes endiablés du groupe. Les jeux de scène et de lumière viennent brillamment compléter la musique, avec des apparitions très remarquées de Klodia maîtresse dans l’art de la pyrotechnie et de la disqueuse électrique !!! La foule s’emballe, pour enfin envahir la scène en fin de concert pour danser et chanter avec le groupe. A aucun moment de leur prestation, l’on a pu s’ennuyer, car ils réussissent à tenir le spectateur en haleine et maintenir la pression.

Une heure et quart du matin, les décibels cessent, le public quitte lentement le lieu de cette nouvelle explosion nucléaire, avec les oreilles qui bourdonnent mais avec les images pleins les yeux.

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

EMILY LOIZEAU, Mothers & Tygers

Universal/2012 La jolie pianiste franco-britannique revient avec un troisième album élégant, épuré, aux ambiances automnales. Emily Loizeau est…
%d blogueurs aiment cette page :