Logo Sensation Rock

Noel Gallagher’s High Flying Birds, Council Skies

Chose promise, promesse tenue ! Noel Gallagher, toujours flanqué de ses High Flying Birds, a enfin sorti son album annoncé pour l’époque de la finale de la Ligue des Champions. Ce quatrième opus de Noel Gallagher’s High Flying Birds a pour titre Council Skies (Sour Mash Records), premier véritable LP de compos inédites depuis Who Built The Moon en 2017. Force est de reconnaître que, depuis ce superbe album, l’ex-membre d’Oasis s’était quelque peu perdu en chemin, égaré dans des sonorités dance et inappropriées pour un artiste de sa trempe. L’EP Black Star Dancing est un exemple de ce vautrage en beauté passé qui, fort heureusement pour nous, n’a pas duré. En 2021, Noel sortait un best of résumant 10 ans de carrière avec les High Flying Birds, lequel fût agrémenté de quelques inédits.

Avec Council Skies, Noel Gallagher revient à ce qui a toujours fait son succès depuis l’éponyme “Noel Gallagher’s High Flying Birds” en 2011 : émotion, sonorités électriques et compos relatant des expériences personnelles. Council Skies est effectivement une synthèse de ces trois choses.
Un album que Noel a conjointement produit avec Paul « Strangeboy » Stacey tandis que Johnny Marr, ami de longue date, joue de la gratte sur “Open The Door”, “See What You Find” et “Pretty Boy”, deux des cinq singles dévoilés par Noel en préambule de l’album.

Council Skies est un mélange de morceaux rock/électriques (“Love Is A Rich Man”, “Think Of A Number” ou encore “We’re Gonna Get There in The End”) et compos plus rapprochées de la ballade avec, en prime, une forte coloration classique et symphonique (“Easy Now”, “Open The Door”, “See What You Find”). Une polyvalence de styles dont Noel ne s’est jamais départi, donnant à sa musique tout le sel dont elle a besoin.
Quoi qu’on en dise, Oasis demeure toujours présent dans les compos de son ancien membre, on le remarque par exemple sur le somptueux single “Easy Now” et encore plus dans “Trying To Find A World That’s Been And Gone” qu’Oasis au complet n’aurait pas renié. De vrais joyaux à la Noel Gallagher que l’on craignait, avec “Black Star Dancing”, de ne jamais retrouver. Le mancunien a bien heureusement rectifié le tir, ayant sans doute pris conscience que les fans allaient le boycotter s’il persistait dans cette voix du n’importe quoi général.

Sur Council Skies, Noel Gallagher se prend à faire le bilan de sa vie passée et à extrapoler sur ce que sera l’avenir. “Open The Door”, “See What You Find”, morceau pop aux allures de musique classique, illustre fort bien cet état d’esprit de Noel Gallagher. Il déclare, parlant de cette compo : « à un certain moment de votre vie, vous vous regardez dans un miroir en faisant le point sur votre vie passée et celle qui viendra. Où que vous soyez et avec qui que vous soyez, la vie est ainsi faite et peut rester belle. » On sent bien là toute l’expérience d’un homme qui en a vécu des vertes et des pas mûres, avec Oasis et en d’autres cadres. Pourtant les amis fidèles sont restés, Johnny Marr est de ceux-ci. L’ancien guitariste des Smith accompagne Noel sur l’entraînant “Pretty Boy” et le fameux “Open The Door, See What You Find”.

Sans pour autant s’égarer comme sur l’EP Black Star Dancing, Noel Gallagher n’hésite pas à couper le cordon avec Oasis, comme en témoignent les très folk “There She Blows” et “Dead To The World” influencés vieille France estampillée Montmartre. Une ballade certes gentillette mais qui, disons-le, en aura dérouté plus d’un. Pas désagréable “Dead To The World” mais loin d’être le meilleur morceau de Council Skies.

Council Skies est à la hauteur de Who Built The Moon, à savoir un album très accompli. De nombreux critiques vont même jusqu’à considérer Council Skies comme le meilleur album de Noel post-Oasis, il ne serait pas absurde de l’affirmer. L’ancien membre d’Oasis se retrouve et on a grand plaisir à le réentendre dans ce qu’il sait faire de mieux, c’est-à-dire cet alliage d’électricité et de bons sentiments. Du Noel tel qu’il aurait toujours dû rester !

Council Skies : Noel Gallagher réussit son retour aux sources et renoue avec le succès !

Notre sélection : Love Is A Rich Man, Trying To Find A World That’s Been And Gone, Easy Now, Open The Door, See What You Find.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

LEONARD COHEN, Old Ideas

Sony/2012 Après plusieurs années d’absence, retour d’un songwriter qui s’écoute et se lit toujours pas trop mal.DèsGoing Homeet…