Logo Sensation Rock

Chappaqua Wrestling, Plus Ultra

Il nous tardait de le voir enfin débarquer, le premier album de Chappaqua Wrestling est désormais une réalité ! C’est avec la superbe ballade “The Rift” que nous avions découverts cette formation mancunienne, dans un morceau influencé Teenage Wrist, voire Oasis. La bande à Charlie Woods et Jake Mac frappait ainsi un grand coup sur la table, nous promettant d’autres morceaux tout aussi forts. Malheureusement, il n’en fût rien, les Chappaqua ne donnèrent plus signe de vie, si bien que l’on aurait pu croire le groupe dissout. Et voilà que l’an dernier, une bombe nommée “Wayfinding” arrive sur les ondes, bousculant tout sur son passage. Morceau électrique, entêtant, rythmé : “Wayfinding” possède tous les atouts d’un tube en devenir, ce qui n’a pas loupé ! La formation mancunienne nous envoyait un nouveau signal, faisant ainsi renaître l’espoir d’un album. Tendance très vite confirmée par le nouveau single “Wide Asleep” qui arriva avec l’annonce de l’album. Et voilà comment Plus Ultra s’est enfin matérialisé, paru via EMI.

Le moins que l’on puisse dire est que ce premier LP de 11 morceaux est conforme à l’image des Chappaqua, de l’énergie que les petits gars de Manchester nous renvoyaient avec “Wayfinding” et “Wide Asleep” dévoilés en éclaireurs. Le son est puissant et brut de décoffrage, la musique sans concession aucune.
Plus Ultra démarre ainsi tambour battant avec l’excellent “Full Around Table” sur lequel Charlie et Jake ne s’autorisent aucune mise en route piano piano. Nos british sont déjà dans l’ambiance et le rythme ! “Full Around Table” fait d’emblée parler la poudre et met le feu sans vergogne, tout en bonnes grattes rugissantes.
L’intensité ne faiblit évidemment pas sur le tumultueux “Wayfinding” où les Chappaqua en remettent une bonne couche, laquelle s’accentue à l’écoute du tout aussi décapant “Kulture” et ses riffs dantesques de guitare. Impossible alors de se montrer de la déception, tant les mancuniens font preuve de maturité et de maestria pour un premier opus. Plus Ultra s’avère, par ces trois morceaux, déjà réussi ! Pour autant, Woods et Mac ne s’endorment pas sur leurs lauriers, preuves avec “Wide Asleep”, “Need You No More” et “Fair Game” qui, de façon définitive, font de Plus Ultra un album rock détonant. Le groupe britannique donne tout ce qu’il a dans le ventre, généreux dans l’effort et l’énergie rock impulsée. Quelques timides nappes de claviers apparaissent sur “Fair Game” mais sans toutefois troubler ce magnifique panorama électrique.

Chappaqua Wrestling ne sont pas de Manchester pour rien, des influences Oasis se faisant jour dans “Opaque” sur lequel plane, vocalement parlant, l’ombre de Liam Gallagher. Débute alors une séquence davantage dédiée à la pop, poursuivie après “Opaque” par “Not In Love”. De courte durée puisque le rock reprend ses droits avec le fabuleux enchaînement “My Fall”/”My Fall II” : deux morceaux voués à n’en faire qu’un. Coup de génie des Chappaqua qui, depuis The Rift en 2020, les collectionne habilement.
Démarrage en trombe avec “Full Around Table”, épilogue tout en légèreté sur la ballade “Can I Trick” où les mancuniens choisissent d’adopter une posture soft et romantique. Sur “Can I Trick”, les grosses guitares restent au vestiaire. Charlie et Jake ont accompli et brillamment réussi leur mission de nous gratifier d’un énorme album rock ! L’expression « taper dans le mille » n’a jamais été aussi vraie pour Chappaqua Wrestling et ce formidable premier album Plus Ultra !

Plus Ultra de Chappaqua Wrestling : le nec plus ultra des albums rock !

Notre sélection : Full Around Table, Kulture, Wayfinding, Need You No More.

Total
0
Shares
Related Posts

DRENGE, Drenge

Infectious Records/PIAS/2013 Composé de deux frangins, Drenge est un de ces duos guitare/batterie décidément très en vogue en…