Logo Sensation Rock

Larkin Poe, Blood Harmony

Deux ans après Self Made Man, Larkin Poe revient chatouiller nos oreilles de bonnes guitares, tantôt par un rock bien énervé tantôt par un blues émouvant et profond.
Le duo constitué des sœurs Megan et Rebbeca Lovell en est déjà à son sixième album, révélé à nous par le single “Self Made Man” sur l’album du même titre.
On ne change pas une équipe qui gagne : Rebecca compose, joue de la guitare et pousse de temps à autres la chansonnette, Megan y va de son lap-steel guitar et assure la grande part du chant.

Blood Harmony, nouvel opus de Larkin Poe paru ce 11 novembre chez Tricki-Woo, est ni plus ni moins que le résultat d’un labeur familial. Tyler Bryant, mari de Rebecca à la ville, s’est beaucoup investi dans la production de ce sixième effort, s’impliquant parfois même dans l’écriture des morceaux. Il faut dire que tout s’est fait at home, Rebecca écrivant le soir sur la table du salon et l’enregistrement ayant lieu dans le home studio de Tyler et Rebecca.

Dans Blood Harmony toute l’Amérique profonde est rassemblée, du Tennessee à la Géorgie, fief de Larkin Poe. Le morceau “Georgia Off My Mind”, à sonorités country, est d’ailleurs dédié à l’autoroute I24 reliant Atlanta à Nashville souvent emprunté par la famille Lovell. L’idée de cette chanson est apparue à Rebecca quand un soir, comme de coutume, elle écrivait sur la table de son salon : une simple phrase du refrain de Tennessee Keep Georgia Off My Mind, puis la chanson de Rebecca prit forme. Quant à “Bad Spell”, single extrait de cet album, ce morceau est la réponse féminine au célèbre “I Put A Spell On You”. Mieux qu’une réponse, Bad Spell est le cri de rage des sœurs Lovell, un blues décapant qui ne connaît pas de limites. Dès les premières notes, on sait que l’on est en présence d’un tube, un vrai. Avec “Bad Spell”, Rebecca et Megan mettent en musique ainsi qu’en paroles la révolte de l’Amérique profonde.

L’autre inspiration de Blood Harmony émane d’un livre que Megan et Rebecca lisaient enfants et leur mère avant eux, A Tale For The Time Being de Ruth Ozeki. Y est abordée la façon de gérer le temps, le passé comme celui à venir.

Blood Harmony est un album majoritairement blues, de Lynyrd Skynyrd à Delgres. “Summertime Sunset”, par son riffing de guitare, fait penser au jeu de Pascal Danaé, tandisque “Deep Stays Down”, “Southern Comfort” ou “Blood Harmony” se tournent davantage vers la formation de classique rock.
Sur cet album de Larkin Poe, les belles ballades bluesy et émouvantes figurent en nombre : “Southern Comfort”, “Might As Well Be Me”, “Lips As Cold As Diamond” pour les principales, sans oublier “Deep Stays Down” qui monte en température au fil du morceau, lequel débute pourtant lentement.
Dans ces magnifiques ballades, il y a du long et du court: si “Might As Well Be Me” et “Summertime Sunset” durent plus de cinq minutes, “Lips As Cold As Diamond” (morceau de conclusion) est court de 3 minutes 42. Quant au rythme et à l’intensité, “Blood Harmony” et “Summertime Sunset” se veulent plus vivaces que “Might As Well Be Me” et “Lips As Cold As Diamond”, même si ces ambiances planantes sont bien loin de nous déplaire.

Blues ou rock, ce nouvel album de Larkin Poe possède quelques morceaux remuants, qui bousculent tout sur leur passage : “Bolt Cutters And The Family Name”, “Kick The Blues” (très bluesy comme le titre l’indique), mais aussi et surtout l’époustouflant single “Strike Gold” qui, à lui seul, ferait danser tout un régiment. Du son rock à gogo impulsé par de bons riffs de grattes et la voix aux accents émouvants de Megan. Pas une émotion larmoyante mais joyeuse, avec l’envie de tout donner, de se vider les tripes ! À l’instar de “Bad Spell”, “Strike Gold” est un morceau charnière de Blood Harmony, tubesque et radiophonique jusqu’au bout des ongles !

« Nous suivons notre Nord sans nous préoccuper de l’avenir, laissant se dérouler notre vie telle qu’elle doit se passer. » Une phrase qui revient régulièrement dans les interviews des sœurs Lovell. Discrètes, les géorgiennes de Larkin Poe font leur petit bonhomme de chemin, sans faire de bruit. Une façon d’évoluer qui pourtant n’empêche pas Megan et Rebecca de bénéficier d’une place prépondérante dans le paysage blues/rock actuel. Avec Blood Harmony, Larkin Poe semble avoir franchi un cap, fait un pas de plus en avant vers la reconnaissance du publique. Rien qu’à eux deux, “Strike Gold” et “Bad Spell” suffisent à emmener les sœurs Lovell vers les sommets, bien que des morceaux tels que “Southern Comfort”, “Kick The Blues” ou encore “Summertime Sunset” ne soient pas dénués d’attraits et apportent, à leurs manières, leurs pierres à l’édifice.

Blood Harmony : le grand voyage à travers l’Amérique profonde !

Notre sélection : Southern Comfort, Might As Well Be Me, Strike Gold, Kick The Blues, Lips As Cold As Diamond.

 

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Read More

ROSCOE, Cracks

PIAS Recordings/2013 Roscoe ? Roscoe ? Tiens, tiens, mais ce ne serait pas le titre d’une des chansons…
%d blogueurs aiment cette page :