Logo Sensation Rock

Hoorsees, A Superior Athlete

Hoorsees: le groupe qui donne la nostalgie des 90’s. Le quatuor parisien nous offre, un peu plus d’un an après l’album éponyme Hoorsees, son nouvel opus qui a pour titre A Superior Athlete.


Hoorsees, ce sont Alex (chant), Thomas (guitare), Nicolas (batterie) et Zoé (basse). Un EP, Major League Of Pain, était déjà paru en 2019. Major League en référence à un morceau de Pavements, combo dont le quatuor parisien s’inspire depuis ses débuts, eu égard à un style slacker rock estampillé 90’s.

Le style Hoorsees est reconnaissable à l’oreille et force est de constater que rien n’a changé depuis l’album Hoorsees en 2021. Les guitares résonnent toujours autant, portées par de multiples influences shoegaze. A Superior Athlete, tout comme son prédécesseur, se caractérise par l’énergie et la fougue dont font preuve ces petits frenchys, mettant, autant que faire se peut, du cœur à l’ouvrage. La guitare de Thomas, à l’image de la voix d’Alex Delamard, prennent une part prépondérante dans la musique des parisiens qui n’ont pas à rougir de ce que proposent des formations telles que Pavements, Replacements, voire Weezer parfois. Un quatuor qui ne se reconnaît pas dans Indochine ou Téléphone mais plutôt (et qui songerait à lui reprocher) dans des sonorités anglo saxones.

Quand certains groupes entament les hostilités tambour battant, Hoorsees prend son temps et ne s’affole pas, les morceaux musclés viendront bien assez tôt. C’est donc Week-end At Bernie’s, une jolie petite ballade, qui ouvre le bal avant que Kream And Onion, Jansport ou encore Memory’s Knife n’amorcent le changement de braquet tant attendu. Alex, Thomas, Nicolas et Zoé s’y entendent magnifiquement pour nous distiller un son new-wave que The Cure ou New Order n’auraient pas renié. La guitare, on l’a dit, se révèle omniprésente et ne s’en laisse pas conter. Thomas et Alex, en leaders patentés du quatuor, s’évertuent à faire le show, donnant le meilleur d’eux-mêmes à chaque instant. Week-end At Bernie’s passé, Hoorsees rentre dans le tas et les quatre membres se mettent, comme un seul homme, au diapason.

Hoorsees ne se contente pas que de ces influences shoegaze à la british, les parisiens tâtent aussi de l’américain, par exemple sur Blue Pants et le morceau éponyme A Superior Athlete dont le rythme et les clinquants riffs de guitare rappellent Weezer dans leurs grands moments. De la new-wave, on passe sans coup férir et sans vergogne aux sonorités plus électriques, le quatuor montrant toute la palette de ses influences. Chez Hoorsees, on ne tourne pas en rond, on veut explorer toujours plus avant.

I’m Wearing My Raincoat In Summer et Real Estate sont deux superbes ballades où, bien que les guitares ne faiblissent pas d’intensité, Hoorsees se permet le luxe d’évoluer en roue libre, sans se prendre la tête.

Un regain d’énergie et de cadence est cependant à noter dans Drama Kings et TV In The Morning, ce dernier très court mais débordant tellement de fougue.

Hoorsees en digne successeurs de Pavements ? Il serait un peu exagéré de l’affirmer, quoi que les parisiens s’en rapprochent à grands pas. Dans les années 90, les petits frenchys n’étaient encore que des kids et Pavements représentait peu de choses pour eux. Pourtant, bien des années plus tard, Alex Delamard et ses acolytes ont redécouvert cette formation disparue à l’aube de l’an 2000. Une inspiration de Pavements qui, chez les fans inconditionnels, a fait renaître la nostalgie de ce groupe et des 90’s d’une manière plus générale.

En France, on sait pondre du bon son rock et Hoorsees, flanqué de critiques dithyrambiques, est là pour en attester, se posant en groupe phare de cette scène rock française dont le seul but est d’éclore et, par là même, de se faire l’égale d’un réseau de formations britanniques en effervescence. Les parisiens sont tellement prolifiques que tout leur est possible, que rien ne leur est insurmontable.

Avec A Superior Athlete, Hoorsees confirme tout le potentiel détecté sur l’EP Major League Of Pain en 2019 ainsi que sur leur premier LP Hoorsees l’an dernier.

Jean-Christophe Tannieres
Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Read More

WOODEN SHJIPS, West

Thrill Jockey/Differ-Ant/2011 Depuis 2007, les californiens Wooden Shjips (prononcé “woudenchaïps”) ont pris l’habitude de pondre un disque par…
%d blogueurs aiment cette page :