Logo Sensation Rock

Maxïmo Park, Nature always wins

Depuis vingt ans, le quatuor de Newcastle sévit dans le rock indie et sort ce mois-ci son sixième album studio. L’occasion pour le groupe de s’offrir une échappée belle avec des influences eighties non reniées, une mélancolie assumée et une énergie retrouvée.

 

Maxïmo Park appartient à ces groupes issus de cette scène anglaise post-punk du début des années 2000 et qui aujourd’hui fait figure de rescapés ou de valeur sûres. Si le dernier album avait un peu déçu, les fans sont rassurés dès Partly Of My Making, entre plages de synthé et solides guitares, et surtout avec Versions of You, titre mélancolique au rythme de basse idéal et à la mélodie parfaite, sans doute le meilleur morceau de l’album. Baby Sleep, un des singles sortis par le groupe en avant première, est efficient avec ses guitares aiguisées et une part belle à la batterie, tout commePlaceholder, synthèse entre la mélodie des Smiths et une intro rappelant la force du formidable E.P A Certain trigger sorti en 2005. Cette énergie se retrouve sur le très efficace Ardour, sorte de manifeste punk contemporain où la voix du chanteur Paul Smith est juste parfaite, associée à Pauline Murray.

 

Les synthés du très pop All of Me peuvent agacer autant qu’ils rassurent, et un son lorgnant du côté de Future Islands est inhérent de Meeting Up. Nous les imaginons fonctionner parfaitement dans des grands stades, dès que ces derniers seront à nouveaux accessibles. Il est vrai que cette tendance – plus que ça – de retour vers les années 1980 touche désormais de nombreux groupes, donnant l’impression d’un son conventionnel et monotone. Le très pop Why Must A Building Burnn’échappe à cette interrogation, sonnant parfois comme du Vangelis et nous éloignant – selon nous – du meilleur terrain musical du groupe. Mais ce dernier peut aussi nous surprendre avec deux très belles compositions concluant cet album : Feelings I‘m Supposed To Feel, tonitruant et mélodique ou l’aérien, plus lent et étonnant Child Of The Fatlands, à l’ambiance surprenante.

 

Un album apprécié et appréciable, en ces temps incertains pour le monde de la musique, donnant à tous une belle énergie et beaucoup d’optimisme. Si la nature gagne toujours, pour le rock, l’Angleterre s’impose souvent.  

-Julien Lagalice

(Maxïmo Park, Versions of you)

 

Groupe: MAXÏMO PARK

Album: Nature always wins

Genre : indie rock

Date de sortie : 5 mars 2021.

Label : Cooking Vinyl.

Catégorie : album rock

Total
1
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :