Logo Sensation Rock

INTERVIEW, THE WHITE BUFFALO

Depuis ses débuts en 2002, Jake Smith aka The White Buffalo est devenu l’un des plus grands song-writers contemporains. Sa musique est à l’égale de celle des plus grands, de Dylan à Springsteen. Il le prouve encore une fois avec son superbe nouvel album « On The Widow’s Walk ».

Discussion avec cet artiste hors norme entre Paris et LA.

 

  • « Il semblerait que tu aies composé cet album très rapidement. »

« Oui, c’est vrai. Les idées me sont venues très vite, en quelques semaines. J’ai enregistré les mélodies que j’avais en tête sur mon téléphone. J’ai rencontré le producteur, lui ai fait écouter ces trucs puis lui ai joué une douzaine de morceaux. Il a bien accroché. Je suis rentré à la maison, ai terminé le premier titre puis ai enchainé sur le reste. »

 

  • « Comment as-tu choisi Shooter Jennings comme producteur de l’album ? »

« Je ne le connaissais pas. Nos managers nous ont mis en contact l’un avec l’autre. On a été picolé en parlant de tout et de rien, de nos enfants, de la vie…Nous n’avions pas prévu de travailler ensemble mais il m’a inspiré et j’ai eu envie de bosser avec lui. Sa façon de travailler est très excitante. »

 

  • « Quel type de producteur est-il ? »

« Il est très impliqué. Il joue d’ailleurs du piano sur l’album. Il était assis avec le groupe pendant que l’on jouait live. Il y avait de supers vibrations avec lui. D’ordinaire je suis plus méticuleux. Là, c’était très spontané. On faisait cinq prises au maximum et il y a eu peu d’overdubs. »

 

  • « Ton disque sonne dans la grande tradition américaine de Dylan à Springsteen. Ces song-writers t’ont marqué ? »

« Absolument. Les grand song-writers m’inspirent. J’apprécie aussi énormément Paul Simon ou Leonard Cohen. Mais ce ne sont pas les seuls. J’aime beaucoup l’écriture des Wings ou de Electric Light Orchestra. »

 

  • « Ton disque est très émotionnel. Des émotions sombres, d’autres plus lumineuses. Tu cherches à procurer des émotions à l’auditeur ? »

« L’essentiel est là. Il convient de toucher l’auditeur au cœur. Par la mélodie et les paroles. Un disque est comme une journée avec les différentes émotions que tu peux avoir durant une journée. »

 

  • « Tu avais pensé à l’origine à faire un concept album pour ce disque. »

« Oui on y avait pensé. C’était une idée du batteur. Une idée qui tournait autour de femmes de marins qui faisaient les cent pas sur leur toit en attendant le retour de leurs maris. C’était une longue histoire d’amours et de tempêtes. J’ai déjà fait un concept-album : « Shadows, Greys and Evil ways» en était un. Mais là j’avais d’autres titres qui ne s’inscrivaient pas autour de la thématique à laquelle nous avions pensé. Malgré tout, même si le disque n’est pas un concept-album il y a des thèmes qui reviennent comme celui de l’eau, par exemple. »

 

  • « Tu sembles attiré par la Nature. »

« C’est tout à fait vrai. Je me sens proche de la terre. L’environnement est important. Nous venons de là. Cet album parle d’ailleurs de cela : de l’eau, des Océans. »

 

  • « Qui est Jack Browning qui a dessiné cette pochette où tu fais très chef indien ? »

« Un fan. Il avait dessiné un portrait de moi il y a quelques années. J’ai pensé à lui pour la pochette car son style collait parfaitement à celui de l’album. »

 

  • « Tu as donné un concert sur le Net le 5 Avril dernier. C’était pour évacuer la frustration de la tournée annulée à cause du Covid-19 ? »

« Oui car un musicien a besoin d’être sur scène. On voulait jouer les nouveaux morceaux. On a essayé de le faire dans les conditions d’un vrai live. C’était fun à faire et nous avons eu de très bons retours. C’est important dans la période actuelle de permettre aux gens de s’évader un peu. »

 

  • « Je sais que tu aimais beaucoup John Prine. Sa récente disparition (ndlr décédé après avoir contracté le Covid-19) a dû être un choc pour toi ? »

« Je ne peux pas y croire. C’était un immense musicien. Sa façon de jouer était unique. C’est par lui que j’ai découvert la guitare. C’est trop bizarre de penser qu’il n’est plus là. Sa disparition m’affecte profondément. »

 

  • « Ta tournée européenne a été annulée à cause du Co-vid 19. Est-elle reprogrammée ? »

« Oui elle vient juste de l’être. Elle aura lieu en Novembre-Décembre, en principe, car c’est dur de savoir combien de temps tout cela va durer. »

 

  • « De nombreuses personnes t’ont découvert via « Sons of Anarchy » et « The Punisher », séries dans lesquelles certains de tes morceaux ont été utilisés. Toi-même regardes-tu des séries ? »

« Oui, cela m’arrive. Nous vivons dans un monde où l’on peut regarder Netflix toute a journée. Je suis content si des gens ont pu me connaître via « Sons of Anarchy » ou « The Punisher ». Ils m’ont découvert à travers ce biais et ont pu par la suite apprécier mes autres morceaux, mes albums. »

 

Propos recueillis par Pierre-Arnaud Jonard

 

Total
6
Shares
Related Posts