Logo Sensation Rock

HUMANIST, Humanist

De nos jours, les albums réalisés par des projets rassemblant plusieurs voix sont décidément monnaie courante. Il y a eu Sapiens, Desert Sessions et à présent Humanist.
Ce projet est né à l’initiative de Rob Marshall qui a entièrement produit le disque, lequel porte sobrement le titre Humanist.
C’est la perte de son ami Gavin Clarke qui a convaincu Rob Marshall de donner vie à Humanist, quelques réticences subsistant encore dans l’esprit de ce producteur temporaire.

L’album Humanist a donc vu le jour, 14 morceaux (sans compter la très courte introduction) portés par des voix prestigieuses telles que celle de Mark Lanegan, Dave Gahan ou encore Ron Sexsmith et même Jim Jones, pour ne citer que ces quelques chanteurs.
C’est Mark Lanegan qui, pourtant très occupé en ce moment (il vient de sortir son album Somebody’s watching et en prépare un nouveau), se taille la part du lion. On retrouve l’ex membre de Queens of the stone age sur Kingdom, Beast of the nation, Skull et Gospel, c’est dire si le beau Mark a pris une place prépondérante dans ce projet.

Côté musique, c’est le rock pur et l’électro/rock qui sont représentés : claviers et guitares dans Kingdom et Ring of truth chanté par Carl Hancock Rux. Mais Humanist demeure un opus à majorité de guitares. De superbes ballades comme How’re you holding up avec Ron Sexsmith, Truly too late vocalise par Ilse Maria, voire Gospel et Ring of truth. On peut aussi ajouter In my arms grâce à son début très lent avec Joel Cadbury, à l’image de Lie down avec Madman Butterfly.
Les morceaux plus entraînants ne manquent pas sur cet album, par exemple Beast of the nation, When the lights go out chanté par Mark Gardener (Ride) ou encore English Ghosts qui fait apparaître la voix de John Robb.
Ce LP Humanist est celui de la diversité de voix par excellence, tous les timbres figurant au menu de ces 15 compos (de la voix rauque de Jim Jones à celle, toute douce, d’Ilse Maria). En revanche, sur Shock collar qu’il interprète, on reconnaît difficilement Dave Gahan.
Ring of truth, When the lights go out et Truly too late sont les trios meilleurs morceaux de cet album. Tant musicalement que vocalement, on est dans la perfection et de plus chaque composition est chantée par une voix différente (Carl Hancock Rux, Mark Gardener et Ilse Maria).

Humanist s’avère être, de manière générale, une belle surprise. Rob Marshall et ses chanteurs nous ont offert la quantité et la qualité.
Rares sont les albums qui possèdent ces deux mots commençant par q et finissant par té : un disque long est souvent mauvais, un plus court en quantité peut faire partie des meilleurs.
Félicitations à tous ceux qui ont porté haut ce projet Humanist et fait tout ce qui était en leur pouvoir pour qu’il se matérialise. Du bon travail !
Note de 8 sur 10.

  • Jean-Christophe Tannieres
Artiste : Humanist
Album : humanist
Label/distribution : Ignition Records
date de sortie : 7 février 2020
Genre : rock alternatif
Catégorie : album rock
Total
1
Shares
Related Posts