Logo Sensation Rock

THE GURU GURU, Point Fingers

À la toute fin du mois de janvier dernier, Luik Records nous livrait un manifeste de rock indépendant du nom de Point Fingers. C’est le nom qu’ont trouvé les cinq trublions de The Guru Guru pour baptiser leur second album. Une œuvre tantôt furieuse tantôt apaisée qui se révèle bien plus complexe qu’elle ne le laisse penser.

C’est en 2015 que le quintet belge The Guru Guru démarre son aventure. Deux ans plus tard, un premier album nommé P C H E W voit le jour. Il arbore une pochette mettant en scène un garçon à la déstabilisante apparence du célèbre sorcier aux lunettes et à la cicatrice sur le front. Nous sommes en 2020 et les Belges décident une nouvelle fois d’utiliser l’image d’un jeune homme, au ski cette fois-ci et sans référence littéraire ou cinématographique, pour illustrer la couverture de leur seconde galette. Intitulée Point Fingers, elle est sortie chez Luik Records (la maison de disque derrière laquelle se cache notamment Damien Aresta, guitariste et chanteur chez It It Anita) en Belgique et est distribuée en France par Grabuge Records (la label monté tout récemment par les trois musiciens de Lysistrata). Des accointances qui se font quelque peu ressentir au sein de ce deuxième long format.

Tout commence avec Mache et sa première minute à la limite de l’indus. Le morceau démarre et l’on pense directement à l’influence qu’à pu exercer It It Anita sur le groupe. Une influence évidente et assumée qui se fera relativement entendre tout au long des dix titres qui composent l’album. Le quintet parvient néanmoins à garder un certain côté pop auquel il tient tout en se permettant quelques incartades noise bien senties. Un constat mis en exergue par des titres tels que Know No, Delaware ou encore le quelque peu math rock Chramer. La production est des plus soignées. La batterie est claire, les guitares sont crades et parfois cristallines, la basse ronde et la voix, chantée, parlée ou hurlée, fait preuve d’un détachement des plus grisants. La formule The Guru Guru est on ne peut plus simple. La formation s’échine à proposer des compositions classiques, presque radiogéniques, faites essentiellement de couplets apaisées et aériens entrecoupés brutalement de refrains furieux et assommants. Les chansons, avoisinant toutes plus ou moins les quatre minutes, se révèlent être bien plus alambiquées qu’elles n’y paraissent. La preuve avec la contrastée et accidentée Skidoo qui souffle le chaud et le froid sans nous ménager. This Knee On Ice, de son côté, fait montre d’une densité décontenançante et tout bonnement jouissive. En milieu d’album, comme un temps mort bien mérité, la balade inattendue And I’m Singing Aren’t I vient nous bouleverser avec une mélodie belle à en pleurer. Juste après, le sommet de l’album est atteint par Origamiwise, un morceau ambivalent représentant toute la quintessence du groupe. S’il ne devait en rester qu’un, ce serait celui-là.

Avec Point Fingers, The Guru Guru propose un deuxième album d’une qualité constante d’un bout à l’autre. Les compositions sont remarquables d’efficacité même si elles peuvent parfois laisser l’impression d’être relativement lisses. Mais qu’importe, le quintet belge nous sert un rock indépendant à la complexité dissimulée et met à l’amande bon nombre de formations naviguant dans les mêmes eaux. Une preuve de plus, si elle était nécessaire d’être établie, que la Belgique a du talent à revendre. Vraiment.

Note : 6/10

Hugo COUILLARD

Hugo COUILLARD

Artiste : The Guru Guru
Album : Point Fingers
Label : Luik Records/Grabuge Records
Date de sortie : 31/01/2020
Genre : Indie rock
Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :