Logo Sensation Rock

CATFISH & THE BOTTLEMEN + TWIN ATLANTIC, Lundi 4 Novembre, Arena Birmingham (UK)

Lundi soir, le sol a tremblé à Birmingham pour le lancement de la tournée des “arenas” britanniques de Catfish & The Bottlemen ! Les Gallois, particulièrement en forme, ont tout donné pour leur public. Nous y étions et nous vous racontons cette soirée.

Une première partie 4 étoiles

Pour débuter, c’est le groupe Twin Atlantic nous fait l’honneur de sa présence. Le quatuor ne joue que 8 titres ce soir, mais s’applique à réveiller l’enceinte de 15 000 spectateurs. Nous pouvons toutefois sentir une certaine retenue de la part du groupe par rapport à leur prestation hystérique au Reading Festival cet été.

Twin Atlantic ouvre son set avec le morceau The Chaser, très efficace en live, puis essaye de couvrir toute sa discographie dans le peu de temps qu’il lui est accordé. Les titres Brothers & Sisters et  No Sleep sont très bien accueillis par le public, tout comme Novocaine, joué pour la première fois en live.

La pression monte…

Le public est surexcité ce soir, à 10 minutes du début du concert, la foule est déjà très compacte.

À 21h pétantes, les lumières s’éteignent et la musique d’entrée commence accompagnée de flashs de lumière rouge de tous les côtés. Catfish & The Bottlemen entrent sur scène et l’intro à la basse de Longshot débute. Le groupe fait durer ce moment une éternité afin de faire monter la pression dans l’arena qui n’attend qu’une seule chose : le “Go”, premier mot de ce morceau qui marque réellement le début du concert. Lorsque Van McCann ouvre enfin la bouche pour commencer à chanter, c’est l’explosion dans toute l’enceinte anglaise. Le public chante à plein poumon et saute au point d’en faire trembler le sol en béton.

… puis la foule exulte !

Et dire que ce n’est que le premier titre joué par le groupe ce soir ! Les gallois poursuivent avec l’enchainement de Kathleen et Soundcheck. À se moment, nous pouvons commencer à sentir une odeur de feux d’artifices dans la salle. Est-ce que le groupe nous a préparé quelques effets pyrotechniques ? Non. Ce sont tout simplement les spectateurs qui craquent quelques fumigènes. Bien que cela soit interdit, cela donne une atmosphère particulière à la soirée : l’audience est incontrôlable ce soir.

Le début de la setlist est le même que pour la tournée américaine. Cependant les quatre compères nous offrent les premières en live du très beau Encore, de Overlap et de Basically. Pouvoir assister à ces premières donne l’impression de vivre un moment encore plus exceptionnel.

Les trois albums du groupe sont bien représentés, mais c’est le dernier sorti The Balance qui est le plus mis en avant (Nous vous parlons de cet album ici).

Le spectacle était partout

Van Mccann et ses trois acolytes, sont entourés de deux immenses toucans (symbole du dernier album) et de très beaux effets de lumières. Leur prestation est pleine d’énergie et de classe, faisant l’unanimité chez les fans.

Le concert se termine avec le très connu Cocoon où la foule se donne corps et âme pour un dernière moment, en particulier quand le leader du groupe laisse le public chanter à Capella.

Cette soirée très rock a marqué les esprits par son intensité tout au long du concert.

Ni Catfish, ni la foule n’a eu de répit pendant ce show extrêmement fédérateur.

Maintenant nous attendons avec impatience une date en France pour ce groupe qui n’a plus joué en salle dans l’hexagone depuis bien trop longtemps…

 

Crédit photos : Louis Comar

Total
35
Shares