Logo Sensation Rock

Animals as Leaders + Car Bomb + Lee McKinney, le jeudi 13 Juin 2019, le Trabendo (75)

Les américains d’Animals as Leaders étaient de retour en France ce jeudi 13 juin pour fêter les 10 ans de leur album éponyme. Accompagné de deux premières partie, le trio nous a offert un show efficace dans un Trabendo sold out.

 

C’est en avance que Lee McKinney arrive sur scène dans une salle encore assez vide. L’artiste arrive tant bien que mal à réchauffer les spectateurs clairsemés. Accompagné de deux musiciens, il nous présente son projet solo en faisant parler ses qualités de guitaristes.

La salle parisienne se remplie lentement et c’est au tour de Car Bomb de faire son entrée. Les New Yorkais viennent nous jouer leur métal expérimental, et dès le début, on voit bien qu’ils ne sont pas là pour faire de la figuration. Le leader du groupe, micro à la main et pied gauche fixé sur le retour nous envoie tout ce qu’il a dans les poumons pour le plus grand plaisir du public qui commence à pogoter. L’ambiance monte fortement. À la fin du set, le public n’est pas rassasié de l’énergie du groupe, et il en redemande.

Alors qu’un technicien procède aux derniers réglages, la lumière s’éteint et Animals as Leader arrive sur scène pour nous jouer leurs morceaux de métal progressif. La set list est plutôt bien faite, elle alterne des morceaux issus de The Madness of Many, Animals as Leaders, The Joy of Motion, mais nous avons aussi droit à Wave of Babies en ouverture du concert.

Le leader du groupe, Tosin Abasi, prend parfois la parole entre les morceaux. Il nous remercie d’être là, il plaisante en disant que nous n’avons pas de soucis à nous faire le prochain morceau est dynamique, ou encore en nous félicitant de l’ambiance qu’il y a ce soir. En effet, les pogos sont assez présents et quelques slams sont à dénombrer.

Nous avons droit à un rappel d’une chanson de la part du trio, avec Physical Education.

 Animals as Leaders nous a offert une belle soirée pendant laquelle le public semble s’être autant amusé que le groupe, en témoigne le fragment de reprise de Smells Like Teen Spririt auquel nous avons eu droit entre deux morceaux.

– Louis Comar

Total
44
Shares
Related Posts