Logo Sensation Rock

FOALS, Everything Not Saved Will Be Lost: Part 1

foals album rock chronique

Avec une carrière d’une dizaine d’années et 5 albums au compteur, Foals s’est imposé comme l’un des groupes indépendants les plus prisés de la scène anglo-saxonne. Le frénétique math-rock de leurs débuts, largement représenté sur Antidotes, premier opus sorti en 2008, a petit à petit laissé place à des sonorités plus charnues et profondes.

En 2015, Foals publiait son quatrième album studio, What Went Down et ses titres intenses et agressifs. Depuis, le groupe originaire d’Oxford est passé d’un quintet à un quatuor après le départ du bassiste et membre original Walter Gervers. Le départ de Gervers a alors obligé la formation à se remettre en question et à repartir d’une page blanche.

Le résultat, à savoir Everything Not Saved Will Be Lost: Part 1, présente une autre facette de Foals, s’éloignant des riffs dantesques d’Holy Fire et What Went Down pour un groove plus électronique.

Everything Not Saved Will Be Lost: Part 1 débute par une ambiance atmosphérique, avec Moonlight, qui nous ramène aux sonorités du deuxième album : Total Life Forever. Ce morceau est facilement identifiable comme étant le son de Foals, à la fois chargé de guitares chatoyantes et surplombé par la voix ‘lionesque’ de Yannis. Ces premières minutes contrastent avec l’intro d’Exits. Cette piste un peu funky confronte l’inquiétude et la paranoïa d’une génération confrontée au changement climatique, à travers une instrumentation ultra-efficace. White Onions est tout aussi nerveux que pouvaient l’être certains titres d’Antidotes, à la différence que les sonorités sont plus recherchées, avec davantage de maîtrise dans la production.

Avec ses chœurs furieux et tourbillonnants, On The Luna, est un morceau pop-rock sans accroc. C’est sur In Degrees que le groupe culmine. De Two Steps, Twice à My Number ou encore What Went Down, Foals s’est constitué un lot d’hymnes taillés pour les festivals. A travers sa ligne de basse menaçante qui bouillonne sous les guitares retentissantes et son beat aux couleurs électro, In Degrees donne l’envie frénétique de se déhancher.

Globalement, l’album est honnête et de qualité, malgré quelques passages à vide (Cafe d’Athens), cependant, on déplore parfois l’absence de riffs qui faisaient l’alchimie et la magie de Foals dans leurs derniers albums. On sent que la formation restitue des morceaux intenses et différents mais moins ambitieux qu’auparavant.

Récemment, Foals décrivait les deux prochains albums comme des pièces pouvant fonctionner ensemble ou indépendamment l’un de l’autre. On attend donc impatiemment la sortie du  prochain album, en espérant être agréablement surpris : Everything Not Saved Will Be Lost : Part 2.

Artiste: Foals
Album: Everything Not Saved Will Be Lost : Part  1
Label/Distribution: Sony Music Entertainment
Date de sortie: 8 mars 2019
Genre: Indie rock
Catégorie: Album rock

Total
1
Shares
Related Posts