Logo Sensation Rock

WOODY MURDER MYSTERY, Lost In Beaucaire

Nous avions découvert Woody Murder Mystery avec Solar Apocalypse en 2015, et trois années plus tard, les clermontois menés par Baptiste Rougery remettent les couverts avec leur deuxième opus Lost in Beaucaire. L’album de la confirmation ?

Premièrement on peut noter que le choix de son titre trouve une continuité dans la construction du disque, oscillant entre la langue de Molière et celle de Shakespeare, dépassant ainsi les frontières langagières, mais aussi musicales. En effet, rapidement, on se sent davantage dans la Californie des 60’s que dans l’Auvergne natale du groupe !

Nous sommes d’abord pris par la main avec Interlude, et c’est la voix sensuelle de la chanteuse qui nous ouvre les portes de ce voyage dans le temps pour nous guider jusqu’à l’envoûtante Near The Dearest Dearest World.

Planant à souhait, Jusqu’au Matin, premier morceau chanté en français, maintient le cap et se révèle être un véritable trip acide, doux et atmosphérique. De son côté, la composition éponyme de l’album explore une ambiance bien plus nostalgique, laissant une large place à une instrumentale agrémentée de chœurs. D’ailleurs, malgré ce mélange d’instrumentales, de français et d’anglais, il existe une homogénéité musicale qui ravira les amateurs du style nonchalant et vaporeux des auvergnats. En revanche, ce manque de disruptivité mélodique peut aussi provoquer un sentiment de lassitude. On retiendra néanmoins parmi les morceaux marquant l’aérienne Jeannie ou encore la très charnelle La Première Fois.

Ce qui est certain, c’est qu’au moins durant les premières écoutes, Lost In Beaucaire nous plonge dans un univers cotonneux et douillet duquel il est difficile de sortir de soi-même. Attention cependant, vous risquez d’être pris d’une progressive envie de procrastination, pour finir par cesser toute activité si ce n’est celle de lever les yeux au ciel d’un regard vide et apaisé.

Une véritable douceur psychédélique qui fond sous la langue, inspirante et inspirée.

Une franche réussite en somme. Qui aurait cru qu’il aurait été si agréable d’être perdu à Beaucaire ?

 

Mickaël Descieux.

 

 

Artiste : Woody Murder Mystery
Album : Lost In Beaucaire
Label / Distribution : Freemount Record
Date de sortie : 25 mai 2018
Genre : Musique alternative/indé
Catégorie : Album rock

Total
1
Shares
Related Posts