Logo Sensation Rock

INTERVIEW : PLUG-IN

C’est ce lundi 4 juin 2018 que le chanteur Arthur, du groupe Plug-In, a répondu à quelques questions pour Sensation Rock.

 

Bonjour Arthur. Merci d’avoir trouvé du temps pour répondre à mes questions. Est-ce que tu peux présenter le groupe aux lecteurs de Sensation Rock ?

Alors … Pour présenter le groupe Plug-In, je dirais que c’est un groupe qui s’inspire des années ’90, du rock des années ’90. C’est un quatuor, on va dire, simple et efficace. C’est-à-dire que c’est guitare, basse, batterie et avec une voix. C’est un projet qui existe depuis deux ans. Il est composé de Tony à la guitare, Henri à la batterie, Loïc à la basse et moi à la guitare, au chant et qui compose les morceaux. On a des clips qui sont sur Internet. On est présents sur les réseaux, on cherche des dates, on fait des festivals cet été. On se donne à fond. On est indépendants, on fait tout nous-même et on espère aller le plus loin possible.

 

Comment décris-tu votre musique ?

 Le style de musique … Ça va être très large mais je vais te dire rock, rock des années ’90. Pour ce qui est peut-être des influences, ça sera peut-être plus simple. C’est du rock alternatif. Je dirais Muse, Radiohead, Linkin Park pour dire les plus connus. Je pense que ces trois groupes représentent pas mal les influences.

 

Vous avez sorti en octobre votre EP Influence ?

 Oui, tout à fait.

 

Ça a été quand même un sacré travail. Avec le groupe, que veux-tu transmettre au public grâce à vos chansons ?

Je ne sais pas s’il y a un message que je défends. C’est-à-dire que je ne revendique pas une position politique ou quoique ce soit. Je ne prends pas parti sur quoique ce soit en fait. Le thème des morceaux, principalement, c’est le fait de grandir, d’évoluer et d’accepter que les choses changent. Ça parle des doutes que l’on peut avoir par rapport à l’avenir et ça parle aussi de lâcher un peu son passé. Je pense que c’est juste le questionnement d’un gars qui sort de son adolescence. Tout ce qu’il y a de plus simple. Mais bon, ça peut parler peut-être à pas mal de personnes.

 

Est-ce qu’il y a une chanson coup de cœur dans l’EP ?

C’est dur à dire honnêtement. Si je devais en choisir une, je pense qu’à ma plus grande surprise ce serait 4:00 AM. C’est celle qui, quand on l’a enregistrée, on a rajouté pas mal de choses dessus. J’étais vraiment content du résultat par rapport à ce à quoi je pouvais m’attendre quand on faisait le morceau en repet. Et en coup de cœur … En général, le coup de cœur que j’ai, c’est le dernier morceau que j’ai composé. Forcément celui sur lequel tu es, celui qui te parle à ce moment-là.

 

Niveau projets, est-ce que vous avez déjà des pistes ? Comme la sortie d’un album prochainement par exemple ?

Alors évidemment, on y pense. On a d’ailleurs pas mal de projets en tête. Je ne peux pas tout te dire pour l’instant. Je suis tenu au secret sur certains trucs. Mais ce que je peux te dire, par exemple, c’est que le bassiste Loïc, pour l’instant, ne restera pas dans le projet. Il est en remplacement de Sonia. On cherche encore le ou la successeur de Sonia. Ensuite pour un album, on est déjà en train d’enregistrer des morceaux. On essaye de faire ça avec quelqu’un de différent de la personne avec qui on a enregistré l’EP. Ça prend un peu de temps parce qu’on a des petits soucis de disponibilité. Mais en tout cas c’est en projet. On va essayer de faire un clip pour 4:00 AM cet été. Et surtout on va essayer pour la rentrée, pour septembre/octobre, voire peut-être novembre si ça traîne, arriver avec quelque chose de vraiment neuf, de vraiment nouveau. On va essayer vraiment de passer à un niveau différent mais je ne t’en dis pas plus sur ça.

 

Je comprends. Et vous avez déjà connu une sacrée évolution si tu regardes bien. Est-ce que tu aurais pensé vivre tout ça cette année ?

Là cette année, il y a eu vraiment un seul truc qui était vraiment trop cool et que je ne pensais pas vivre. Même si je savais depuis un bon moment qu’on allait le faire, je ne me rendais pas compte de ce que c’était. C’est Rock the Pistes, la semaine que l’on a passé à la montagne, pour bosser avec des professionnels sur le concert, sur la musique en général, et même sur le monde de la musique plus largement. Et tout ça dans un contexte de ouf donc ce sont des grosses journées, mais c’était ultra intéressant et ça nous a quand même bien soudé. On s’est quand même bien marré donc c’était vraiment super.

 

Dis-moi Arthur, en plus d’être le chanteur, compositeur, tu es également le parolier. Qu’est-ce qui t’inspire dans la création des paroles ?

Finalement c’est ce que moi je ressens, ce que je vis. C’est assez personnel. Et donc ça revient au thème des morceaux que je te parlais tout à l’heure. Le fait de grandir, d’évoluer, de changer, de découvrir, d’apprendre et éventuellement de voyager. C’est principalement des choses que je vois ou que je vis. Pour le coup, c’est quand même très centré sur ce que je ressens. C’est une façon de s’exprimer en fait.

 

Comment gérez-vous l’organisation ? Que ce soit pour les compositions, les paroles, les répétitions, la gestion des événements comme les concerts ?

Depuis six mois à peu près, on a une manager qui nous aide pas mal sur ça donc on a plein de calendriers dans le drive. On a un calendrier Google ensemble. On met nos disponibilités. On a quatre, cinq conversations différentes sur Messenger en fonction des sujets. On essaye de l’utiliser à bon escient. On a des pages internes sur Facebook, des pages privées où on parle juste entre nous pour poster des choses, etc … Simplement on essaye de s’organiser au mieux. Des tableaux, des dossiers ensemble.

 

Dernière petite question : est-ce que vous avez déjà envisagé de collaborer avec un artiste ?

Oui, plus d’une fois d’ailleurs. Pas mal de fois. Pour l’instant, ça ne s’est pas fait. Mais avec des chanteuses, pour des reprises, a priori. Ce sont principalement des chanteuses qui sortent de The Voice. Mais pour l’instant ça n’a pas abouti et ce n’est pas une priorité en tout cas. Niveau collaboration, en musique, on ne l’a pas encore fait. Je veux dire sur un morceau avec un autre chanteur ou un autre musicien. Mais par contre niveau enregistrement, on collabore en effet avec d’autres artistes, déjà pour enregistrer l’EP. C’est des musiciens qui nous ont enregistrés. Donc c’est un groupe de potes qui sont vers chez nous, qui s’appelle Noflipe. Et là on est en train d’enregistrer avec l’équipe de Mr Yéyé. En soi, on collabore avec d’autres artistes mais pas au grand jour. Ils ne sont pas sur les morceaux.

 

 

Total
27
Shares
Related Posts
Read More

AMBEYANCE

Ambeyance, c’est un mélange d’italo-disco, d’effets visuels ultra-colorés et de sonorités enjouées, composées par Eric et Charlotte. C’est seulement…