Logo Sensation Rock

KNUCKLE HEAD

Qui ? Knuckle Head, comme les Harley Davidson. Un nom de baptême évident pour deux Alsaciens mordus de culture biker. Avec une imagerie déjà bien définie, mélange de morbide et d’Easy rider, voici venir Jack Escobar et Jock Alva. Si le premier se charge du chant et de la guitare, le second est accaparé par sa batterie et tient de temps à autre également la 6-cordes. Les deux hommes se rencontrent dans un bar au hasard d’une vente ; l’alchimie est immédiate. Le duo est né. S’en suivent les premières compositions du band, compos qu’ils qualifient de Dark country, comprendre une synthèse de country remuante, de blues graisseux avec des éclats de stoner et d’heavy rock. Un mélange puissant ? Doux euphémisme. Ça carbure sec! D’ailleurs le binôme tatoué ne s’arrête pas là: désireux d’être indépendant et à la genèse d’autres artistes, il a créé un label, Knuckle Rocks Production.

De gauche à droite: Jack Escobar & Jock Alva

 

Quoi ?

En 2016, le duo a lâché son premier EP, First ride. De nombreuses images défilent au gré de ces cinq titres, renforcées par l’incrustation de sons et de bruits, tels que le vent, un aigle (Green valley), l’entrée dans un saloon (Hold up), … Tout tend vers une chevauchée exaltante.

Avec son rythme qui déterre la hache de guerre, Green valley est une entrée en matière réussie. Les slides distordus vrombissent telle une cylindrée parcourant un trou perdu. Cette plongée au cœur de grands espaces désolés et poussiéreux, desquels surgissent des chœurs fantomatiques, est suivie de Hold up. Voix rocailleuse patinée au bourbon distillé par des moonshiners, chœurs country/folk, solo heavy, etc. Ça sent le règlement de compte lorsqu’un revolver retentit. Mia dolls est aussi un titre de contrebandiers. L’audace est réelle en mariant un riff rugueux, alliage équilibré à 50% stoner, 50% heavy, à un refrain méchamment barré et porté par des chœurs rappelant les Fab Four. Watch out c’est un soleil accablant qui exacerbe les sens de l’auditeur ; les mirages s’enchaînent lors de refrains fredonnés, jusqu’à ce qu’un pont bourrin s’immisce dans ce blues chaleureux, véritable fossoyeur du genre avec sa pointe de stoner. Wicked land est un dernier titre bien plus posé, acoustique porté par une voix solennelle. En somme une dernière ode à la solitude dans la veine d’un Chris Isaak.

Actuellement, ils planchent sur de nouveaux titres pour un disque prochain: EP ou album? Wait and see.

 

Où et quand ??

Après avoir écumé nombre de bars, les Alsaciens s’attaquent désormais aux festivals et aux scènes de plus grande envergure. Ils seront par exemple présents :

-le 26 mai 2018 au Festival Gérardmer Motordays (88) aux côtés de Phil Campbell and the Bastard Sons, d’Ana Popovic, etc.,

-le 29 mai 2018 à La Laiterie en première partie de The Legendary Tigerman,

-le 09 juin 2018 au Grillen de Colmar (68),

-du 13 au 15 juillet 2018 au Festival Décibulles 2018 (67); jour précis non communiqué,

-d’autres dates sont en approche.

https://www.youtube.com/watch?v=tnr8yQQsXN4

(Knuckle Head, Watch out)

 

Pour ne rien rater de leur actualité, ci-joints quelques liens utiles :

Site : http://www.knuckle-head.com

Page Facebook: https://www.facebook.com/KnuckleHeadOfficial/

-Benoît GILBERT

 

 

 

 

Total
1
Shares
Related Posts