Logo Sensation Rock

ALT J + MARIKA HACKMAN, Jeudi 11 janvier 2018, Accorhotels Arena, Paris, (75)

Jouer à Bercy était un pari risqué… Mais c’était sans compter sur le talent d’Alt J. Après trois excellents albums, les anglais ne semblent plus s’imposer de limite.

Avant l’arrivée tant attendue du trio, c’est l’aglaise Marika Hackman qui a été choisie pour assurer la première partie. Ce n’est pas un hasard, si elle accompagne Alt J tout au long de leur tournée européenne. La jeune femme a déjà collaboré avec le groupe sur leur dernier album « Relaxer » en interprétant le titre Last Year. Chauffer une salle n’est jamais simple. On peut dire qu’à Bercy, la tâche est encore plus difficile. À vingt heures, quand Marika Hackman monte sur scène, la fosse et les gradins commencent à peine à se remplir. La chanteuse va finalement avoir du mal à nouer avec le public. Jolie voix, balades pop folk et morceaux très rock, l’anglaise avait pourtant de quoi nous plaire et capter notre attention. Mais la mauvaise qualité du son nous empêche de pleinement apprécier le concert. On espère que le son sera mieux réglé pour la prestation d’Alt J…

A 21h15, la scène est plongée dans le noir et laisse place au trio tant attendu. La mise en scène est aussi surprenante que minimaliste. En effet, les musiciens se placent sur trois estrades, chacune séparée par des barreaux lumineux, empêchant les trois garçons de se déplacer. Alt J va ainsi proposer un spectacle très statique qui, heureusement, sera compensé par un spectacle visuel impressionnant. Les barrières de lumières à elles seules vont nous en mettre plein la vue, en accentuant les mélodies et changements de tempo de chacun des morceaux.

Alt J débute les festivités avec Deadcrush, extrait de leur dernier album « Relaxer ». De manière surprenante, seulement quatre morceaux de cet album seront interprétés ce soir. Le groupe semble bien décidé à partager avec nous ses plus grands tubes. Les trois anglais proposent un retour aux sources en enchaînent avec Fitzpleasure et Something Good, célèbres titres de leur tout premier album « A New Wave ». Si l’on ne se lasse jamais de ces anciens morceaux, n’est-ce pas un peu choisir la facilité ? Le public, pourtant acquis à leur cause, aurait-il fait mauvais accueil au nouvel album ? 

Une chose est sûre, Alt J n’a aucun mal à nous faire entrer dans son univers teinté de magie. La voix de Joe et le clavier de Gus ont quelque chose d’hypnotique, et malgré la taille de la salle, une véritable union se forme entre les musiciens et le public. D’ailleurs, Gus s’adressera aux spectateurs en français et confira même « jouer à Bercy c’est un rêve qui se réalise ». Il ne manquera pas non plus de solliciter le public afin qu’ils chantent, notamment pour le célèbre titre Matilda, dédicacé pour l’occasion à Roger, ami du groupe.

Alt J quitte finalement la scène après l’excellent morceau Taro. Mais le public ne sont pas encore prêts à dire au revoir. Bercy se met à raisonner sous les cris et les claquements de pieds des spectateurs. Le trio revient interpréter la célèbre introduction de leur premier album « An Awesome Wave » puis enchaîne avec 3WW, dernier extrait de « Relaxer ». Enfin, ils feront leurs adieux avec le magnifique Breezebloks. L’occasion rêvé de chanter à tue-tête les paroles « Please Don’t go I love you so I love you so… » qui traduisent parfaitement ce que les spectateurs ressentent ce soir.

Alt J nous aura proposé un spectacle plein d’élégance et de magie. Ils ont également su dompter l’immensité de Bercy, sans aucun effort, preuve supplémentaire de leur talent et de leur expérience. On a qu’une hâte : pouvoir recroiser leur route sur les festivals de l’été… 

 

Setlist :

Deadcrush

Fitzpleasure

Something Good

Nara

The Gospel of John Hurt

In Cold Blood

(The Rip & Ruin)

Tesselate

Every Other Freckle

Hunger of The Pine

Bloodflood

Matilda

Dissolve Me

Pleader

Left Hand Free

Taro

***

Intro (An Awesome Wave)

3WW

Breezeblocks

 

  • Séverine Quinault

 

Total
3
Shares
Related Posts