Logo Sensation Rock

THE XX, I See You

Vendredi 13 Janvier sortira le troisième album des londoniens de The xx, I See You, chez Young Turk. Le trio rock indépendant revient après cinq ans d’absence avec un dernier opus d’une grande puissance mélodique qui devrait marquer musicalement l’année 2017. Plus dynamique et lumineux que les deux précédents albums, The xx offre une excellente production indie pop à la croisée de la new wave, de la dance music et du trip hop.

Il y a des albums qu’on ne se lasse pas d’écouter. Ceux qu’on écoute de manière obsessionnelle, où la qualité de chaque morceau n’est égalée que par la cohérence avec laquelle il s’enchaîne l’un après l’autre. Trop souvent certains musiciens se contentent de production reposant sur un ou deux titres qui tourneront en boucle sur les ondes FM jusqu’à une certaine lassitude.

A noter que la lassitude est un sentiment relatif à chacun. Aux dernières nouvelles, The Reason de Hoobastank était toujours diffusé au moins une fois par jour sur certaines radios sans qu’une majorité d’auditeurs n’y voit matière à protester.

Il y a quelques mois, The xx offrait au public un premier morceau On Hold dont plusieurs critiques remarquèrent l’utilisation d’un sample issu du tube I Can’t Go for That (No Can Do) du groupe de pop américaine Hall and Oates. On Hold est brillant et possède un vrai potentiel pour devenir un tube proche par moment de la dance music. Une capacité à faire bouger l’auditeur tout en l’emmenant dans des abysses mélancoliques. Néanmoins, s’arrêter uniquement sur ce premier single revendrait à s’intéresser à l’arbre qui cache la forêt car I See You fait partie de la première catégorie d’album évoqué en début d’article.

L’introduction Dangerous est d’une puissance joyeuse avec des influences jazz et funk tout en conservant une rythmique électronique. A l’image de cet album lumineux, elle transmet énergie et ravissement. Say Something Loving ou encore I Dare You s’inscrivent de même dans ce registre incandescent. La voix vaporeuse de Romy Madley Croft – non sans rappeler celle de Beth Gibbons – domine littéralement les morceaux. La dimension est quasi religieuse dans Lips avec un chœur très présent et une rythmique faisant écho à la musique tribale.

Replica, magnifique sixième morceau au romantisme absolu, pourrait être considéré comme une mise en musique de la nostalgie. La force de la mélodie – d’une influence pop mélancolique- prend aux tripes, est soulignée par la subtilité du clavier et amplifiée par le duo de voix irradiant.

Test Me clôture somptueusement ce troisième opus. Cette conclusion est d’une sombriété dont la perspective expérimentale dénote avec le reste de l’album. Les voix se taisent à la moitié du morceau et sont remplacées par des souffles, des sifflements, des expérimentations électroniques voir des sons proches d’acouphène. Le rythme audible à la manière d’un écho est saccadé. Une composition qui laisse imaginer, peut-être, vers quel chemin se dirigera le groupe par la suite.

Un album d’une grande maturité avec un trio qu’on a connu timide il y a quelques années mais qui apparaît aujourd’hui plus assuré que jamais. En espérant ne pas attendre cinq ans de plus pour découvrir leur évolution.

-Solène Barbier

 

 

Artiste : The XX

Album :  I See You

Label : Young Turk/ XL Recording

Date de sortie : 13/01/2017

Genre : Rock Indépendant

Catégorie : Album Rock

 

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :