Logo Sensation Rock

PIERS FACCINI, I Dreamed An Island

Un an après sa collaboration radieuse avec l’américaine Dawn Landes pour Desert Songs, Piers Faccini revient avec un projet solo nomade qui traverse les territoires musicaux comme on traverse des villes, en y puisant le meilleur.

 

En 2013, pour la publication de son dernier album solo,  Between Dogs And Wolves, Piers Faccini quitte le label Tôt ou Tard pour créer son propre label Beating Drum, créé pour préserver intacte sa liberté de création.

Alors qu’il partage son temps entre le songwriting et les arts plastiques, Piers milite avec poésie contre le cloisonnement, se laissant porter par l’instinct curieux qui le caractérise.

Avec I Dreamed An Island, c’est bel et bien sur un territoire aux frontières floues et mouvantes qu’il nous emmène.

Pour ce nouvel album métissé, à la croisée des influences, l’auteur a ouvert une parenthèse via un site internet dédié ( http://www.idreamedanisland.com/fr/ ) ou ses fans ont pu suivre la genèse du projet et sa réalisation. Le site, pensé comme une installation, resserre les liens entre l’auteur et son public pour une expérience intimiste.

Avec la ferveur d’un artisan, il écrit, compose, réalise des clips somptueux pour exacerber la poésie de ses morceaux et signe l’identité visuelle de ses disques avec un artwork inspiré.

Pour cet album, on trouve en cover la photographie du plus jeune de ses fils perdu dans ses pensées au bord d’un rivage lumineux. Si cette image invite à la rêverie, la dizaine de titres de l’opus n’est pas en reste. Dans différentes langues (français, anglais, italien, arabe, dialecte sicilien…) et sous diverses formes poétiques Piers orchestre un voyage onirique dans des contrées imaginaires. Des sonorités arabo-andalouse à la tradition sicilienne en passant par la folk originelle, la richesse des propositions est impressionnante.

A ses côtés, le batteur et percussionniste Simone Prattico a imaginé un accompagnement au fil de l’écriture pour chacun des morceaux. Depuis sept ans, les deux musiciens ont souvent joués en formation dépouillée guitare-batterie et jouissent d’une incroyable complicité musicale.

Luca Tarantino,  joueur de guitare baroque et de théorbe , accompagne de ses arpèges sautillants les morceaux Judith et Anima, un morceau essentiel qui suggère une danse proche de la transe.

Malik Ziad improvise à la mandole, apportant des sonorités orientales au titre Cloak Of Blue sur lequel il chante en arabe.

On retrouve Malik sur le morceau central, The Many Were One , une ode rythmée sur lequel il récite le poème « Ma Sicile » écrit au XI ème siècle par Ibn-Hamdis,

Enfin,  le multi instrumentiste Giulio Bianco confirme le cachet sicilien de l’ensemble en jouant de la zampogna (instrument traditionnel de la famille des cornemuses) sur le vivifiant Bring Down The Wall, premier titre dévoilé.

Ces collaborations apportent une texture unique et confirment le talent de compositeur globetrotter de Piers Faccini qui livre un album riche à la portée universelle qui rompt avec la monotonie automnale.

  • Adeline

 

Artiste : Piers Faccini

Album : I Dreamed An Island

Label/distribution : Beating drum

Date de sortie : 21 octobre 2016

Genre : Folk, World

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

THE COURTEENERS, Concrete Love

Polydor/Universal/2014 En cette rentrée 2014 il est vital de découvrir The Courteeners, formation indie de Manchester qui vous…
Lire

THE STRUTS, Everybody Wants

Certaines personnes affirment que le rock est mort, enterré depuis quelques années déjà. The Struts, le quatuor anglais…
%d blogueurs aiment cette page :