Logo Sensation Rock

THE PRETTY RECKLESS, Who You Selling For

Deux ans et demi après la sortie de Going to Hell, un deuxième opus encensé par la critique, The Pretty Reckless nous reviennent plus en forme que jamais pour nous présenter un Who You Selling For très attendu ! Trois morceaux très différents avaient été présentés au public en amont de la sortie de cet album, laissant présager que celui-ci serait très surprenant. Nous n’avons pas été déçu. Explications.

Who You Selling For s’ouvre sur The Walls are Closing In / Hangman, un morceau riche. La première minute est un piano / voix, il y en aura d’ailleurs beaucoup d’autres durant l’écoute. Une montée en puissance a ensuite lieu, vocale tout d’abord, puis instrumentale avec l’apparition des musiciens en fond sonore les uns après les autres. Des chœurs sont présents mais la voix puissante de Taylor Momsen est discernable malgré tout. Comme toujours, les musiciens font le job et sont écrasé par une Taylor Momsen voulant en faire des tonnes. Le morceau est cependant très rock, les roulements de batterie et les riffs de guitare sont agréable à l’écoute. On regrettera que la basse ne soit pas mise plus en avant, tout comme sur les trois quarts des morceaux de l’album.

 

Les trois morceaux qui suivent sont ceux qui avaient été présentés en amont de la sortie de l’opus. La liaison avec Oh my God est bien réalisée, elle dispose d’un riff d’introduction plutôt gras. Ce titre est plus axé heavy rock que les autres. Les couplets sont assez violents, ce qui n’est pas sans nous rappeler les titres phares du groupe. Take Me Down prend la suite et là, on commence à se poser des questions sur la suite de l’écoute. En effet, ce morceau est bien plus calme que les précédents, et même plus différent avec notamment les chœurs sur la fin de la chanson qui semblent avoir été réalisés par un cœur de gospel. C’est différent mais cela semble plaire tout de même, alors soit. Les rythmiques sont également très agréable. Mention spéciale aux musiciens qui ne sont que trop mis en retrait !

Prisoner est le morceau le moins convaincant de Who You Selling For. Un rythme lent et toujours identique pendant trois longues minutes, malheureusement, rien n’est à garder.

Wild City prend sa suite. Une fois de plus, c’est un morceau léger auquel on a affaire ici : peu d’instruments, beaucoup de chœurs de gospel, un refrain accrocheur et une Taylor Momsen en furie. Le morceau éponyme Who You Selling For est dans la même veine, une introduction douce suivie d’une montée en puissance, où la voix claire et cristalline de Taylor Momsen prend tout son sens, couplé à une puissance vocale impressionnante. Bedroom Windows quant à lui est un titre d’à peine deux minutes axé sur un guitare/voix, où les caractéristiques vocales précédemment citées sont également au point.

 

Les deux morceaux les plus intéressants de l’album sont deux longs morceaux, Back To The River et Living in the Storm. De son côté, Back To the River possède une rythmique sans faille, des riffs accrocheurs et un merveilleux pont central avec une partie plus intimiste au piano. On peut ressentir une légère influence des morceaux récents des Guns N’Roses, mais également des influences très Pink Floyd. A sa suite, Living in the Storm est un morceau puissant dans une veine heavy rock avec une ligne de basse que l’on entend vraiment bien !

Mais le morceau se coupe d’un coup au bout de trois minutes pour laisser place à un Already Dead ravageur. L’introduction est digne d’un morceau de Pink Floyd (mention particulière au guitariste Ben Philips, qui nous gratifiera également d’un magnifique solo sur The Devil’s Back). Les cris puissants de Taylor Momsen, parfois un peu déchirant, notamment a capella font place à une certaine mélancolie, ce morceau est de loin un des plus recherchés et poussés du groupe.

Enfin Mad Love est la petite pépite de l’album et c’est bien dommage que ce soit le morceau final ! Une basse omniprésente et un côté à la fois groovy et funky, ce sont de nouveaux horizons qui s’ouvrent pour The Pretty Reckless malgré une légère appréhension suite à la première écoute.

 

De nouvelles expériences donc, avec un album proposant des sonorités à la fois rock, funk, blues et acoustiques. Pour conclure, Who You Selling For est globalement un bon album, avec d’excellentes rythmiques. Les musiciens sont vraiment excellents, cependant il est dommage que Taylor Momsen ne soit pas au maximum de ses capacités vocales. Elle nous avait démontré sur le premier album une puissance vocale impressionnante et nous avait confirmé la grosseur de son coffre vocale sur le deuxième opus. Le troisième est donc légèrement plus décevant d’un point de vue vocal. Mais nous pouvons compter sur la présence des musiciens Ben Philips, Mark Damon et Jamie Perkins pour relever le niveau instrumental !

 

  • Marion ARNAL

 

Artiste : The Pretty Reckless

Album : Who You Selling For

Label / Distribution : Virgin EMI Records

Date de sortie : 21 octobre 2016

Genre : Rock alternatif

Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :