TROPICAL HORSES, Mirador

Après plusieurs EPs et des morceaux en collaboration, voilà enfin le premier album de Tropical Horses, qui ne s’est définitivement pas rangé. Rangé, au sens générique, puisque ces neufs titres se classent hors-catégories ; rangé, au sens psychologique, puisque c’est un monde intérieur torturé qui transparaît de ce Mirador.

La voix est polymorphe, elle semble malade et multiple, ni féminine ni masculine, une sorte d’androgynie mécano-synthétique. Here Comes Your Ghost s’élève dans les aïgues, presque comme une Yolandi Vi$$er sous hélium venant gratter nos tympans. Hologram grince tel un film d’épouvante tout kubrickien lors d’une scène derrière la porte de la chambre 237. Hôtel Overlook, tiens-toi bien, tu as de la concurrence.

On ne comprend plus si ça chante, si ça crie ou si ça blêmit dans un râle. Rivers of Sadism fait l’effet d’une centrifugeuse alors que Your Love is A Devil est quant-à-elle lente et contemplative, psychée, si l’on devait la qualifier par un consensus. Il y a à la fois un côté surf-rock, musique qui défile en courant ; un autre plus contemplatif qui emprunte le sillon du shoegaze.

Un son sale pour faire des chansons pop. Des chansons dénuées de structure. Depressed is Only The Beginning fait entendre des hululements de souffrance emprisonnés sur des boucles obssédantes. On pense au shoegaze purifié et éthéré de DIIV avant que Wild Night ne vienne se saccader sur des sons orientalisants, clochettes tintinabulantes sur fond de voix gutturale et vomissante.

Le mirador, par définition, est un point culminant permettant de poser un poste d’observation et de surveillance. Ici, plus qu’un mirador, c’est une geôle dans laquelle nous invite Tropical Horses. Un espace qui retient nos tympans prisonniers tandis que neufs titres déclinent un lexique sombre entre sadisme, nuit sauvage, fantôme, prière satanique et état dépressif.

Ivresse masochiste des morceaux saccadés pour un album hors-norme et dérangé.

-Clémence Mesnier

Artiste : Tropical Horses
Album :  Mirador
Producteur/Label : Anywave / Montagne Sacrée
Date de sortie : 23/02/2016
Genre : noisy-wave
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :