Logo Sensation Rock

JENNYLEE, Right On !

Bassiste du groupe talentueux Warpaint, Jenny Lee Lindsberg se lance en solo, à la basse et au chant, dans un disque aux compositions dépouillées teintées de post-punk.

Le Blind inaugural est un titre presque psyché, minimaliste dans sa composition fomentée autour d’une basse seule et low-tempo, d’une voix grave et lente, psalmodiant. C’est très étonnant, car ce côté psyché subsistera sur tout l’album, qui pourtant prend une tangente post-punk. Le dernier morceau, Real Life, se fera lui aussi de façon acoustique. Jennylee a une voix étrange, à la fois grave et enfantine, ronronnante.

On retrouve le premier morceau à être sorti, Never, qui ne restera pas mon favori de cet album pourtant excellent, peut être à cause de sa nonchalance qui tranche avec le reste. En effet, tout est grave : voix, mode mineur, texte. Bully sonne de façon post-rock avec une intro à la Mogwai ; Offering nous fait penser aux lignes de basse des Cure.

A la moitié de Long Lonely Winter quelques choeurs sous-jacents se fond entendre avec quelques riffs et quelques notes de synthé mélodiques. White Devil offre aussi une voix extérieure lors d’un duo sur un ton blanc et neutre qu’un rictus vient effrayer.

Parmi les bassistes qui ont sorti un album solo doté d’un univers ultra personnel on pense forcément à Jeanne Added, à laquelle Riot aurait pu être attribué ; mais Jennylee est plus dépréciogène, sa voix est granulée, comme recouverte d’usure. Une production qui prend alors un ton de confidence sans épanchement, la confession d’une artiste au détour d’un virage déterminant.

 

-Clémence Mesnier

 

Artiste : Jennylee
Album : Right On !
Label/Producteur : Rough trade / Beggars / Wagram
Date de sortie : 11/12/2015
Genre : Post-punk
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

FOALS, What Went Down

A peine leur dernière tournée terminée, Yannis Philippakis et sa troupe planchait déjà sur l’écriture du successeur d’Holy…