Logo Sensation Rock

LIVE REPORT : BEYOND ALPHA 9, DEMENTED ARE GO, FLESH, samedi 28 novembre 2015, Le Moloco, Audincourt (25)

Une soirée haute en couleurs qui se tapissent dans l’ombre des projecteurs, s’est tenue au Moloco le samedi 28 novembre, alliant cold-wave, psychobilly et électro brutale. Rapide retour dessus :

C’est Beyond Alpha 9, trio bisontin aux empreintes cold-wave / synthpunk qui ouvre la soirée avec sa voix d’outre-tombe et sa setlist aux titres exotiques prêts à zouker tels que Death Reich. Ils enchaînent leurs morceaux sous un déluge de lumières et de néons tels qu’on pouvait les apercevoir dans le local access qu’ils ont effectué le mois passé :

 

 

Dommage que pour un groupe si nocturne, tourné vers The Sisters of Mercy, la salle ait été fortement illuminée elle aussi ; l’obscurité totale aurait permis une plus grande immersion. Une chose est sûre néanmoins : leur musique est prête pour l’expansion, elle sait s’approprier des scènes de plus en plus imposantes.

Le temps de faire un tour sur un stand de merch rempli de vinyles aux tendances Born Bad Recordisantes et Demented Are Go entre en scène à 22h15. D’emblée, mieux vaut s’accrocher pour éviter chutes et piétinements ; les princes psychobilly savent déchaîner leur public qui n’a pas plus que deux mots en tête : slam et pogo. Maquillage épais, creepers telles des échasses, crêtes de 30 cm et faux sang identifient leur univers grand guignolesque. Le concert est long et nous fait tenir la distance sur un heure quinze.

 

22771977854_bebeda392d_o

 

Une partie du public était venue pour le groupe central et pour se briser les cervicales ; lorsque Flesh abat ses ténèbres bleutées les spectateurs n’osent pas s’avancer et se terrent au fond de la salle. Nouveau set pour une mise en scène qui a déjà fait ses preuves par le passé, entre performance et tableau vivant. L’espace est investi de façon symétrique ; Flesh joue sur les atmosphères, qu’elles soient spatiales, temporelles ou musicales. Spatiales pour l’investissement des zones scéniques, entre avant et arrière scène ; latéralité entre droite et gauche. Temporelles pour le parti-pris de faire monter la pression longuement, de ne pas immédiatement lancer les titres forts (qui seront The Light et I Wanna See You Bleed) avec présence vocale imminente. Musicales car le groupe est centré sur des morceaux instrumentaux.

Le Moloco et les Productions de l’impossible avaient une nouvelle fois concocté une affiche bigarrée dont le fil narratif reliant chaque groupe se tisse autour de l’aura, celle qui peut nimber un univers musical pour créer un environnement propre et identifiable.

 

-Clémence Mesnier

Local Access : Le Bastion
Images issues de vidéo : Flesh

Total
1
Shares
Related Posts