Logo Sensation Rock

FEU ! CHATTERTON, Ici le jour (a tout enseveli)

D’un côté un ordre, une incantation. De l’autre, un héros romantique suicidé à 17 ans (imortalisé par Vigny, dont Gainsbourg fera une chanson et qui inspirera Bashung) . La puissance et le tourment. La force et l’esprit. Voilà ce qu’évoque le nom du groupe Feu ! Chatterton, et déjà ces ingrédients étaient visibles dans l’EP en 2014.

De jeunes dandys à guitares, revendiquant un rock intello (parmi leurs influences, ils évoquent aussi bien Television, Talkink Heads que Arcade Fire), s’exprimant dans la langue de Molière et qui vouvoient les femmes dans une missive (La Malinche), c’est détonnnant dans le paysage musical actuel. Mélangez le tout d’électro-rock, d’une voix si puissante (qui rappelle celle de Cantat), et ce rif de guitare irrésistible alors que le morceau semble se terminer pour mieux repartir : il y avait tout ça dans La Malinche, single accrocheur et dansant (présent sur cet album).
Octobre 2015, c’est à nouveau autour d’une femme (Ophélie) que s’ouvre le premier album du groupe. Un peu de pop, de rock et même du jazz sur une chanson qui évoque un adieu. Les femmes, encore, avec la chanson « le long du leth » qui fait penser tout de suite à Gainsbourg époque Melody Nelson, une superbe ballade rock dotée d’une sublime mélodie. Le Pont Marie nous emmène vers de longues plages hypnotiques de rock progressiste, habitées de subtiles touches électro, le tout avec élégance et précision où la poésie lyrique du chanteur Arthur s’exprime à merveille. « Nos chansons sont un exutoire, comme un cri, pour libérer notre mélancolie » ont-ils confié au Figaro dans une interview parue en décembre 2014.
La poésie, les femmes ou la nature sont des sources d’inspiration du jeune groupe ; l’actualité est aussi une source d’inspiration, comme le titre Côte Concorde, où une tempête de guitare fait suite à une introduction douce et élégante. Le naufrage du bâteau de croisière est aussi une métaphore de ce qui peut sombrer dans notre société, avec parfois un certain voyeurisme « l’homme amusé depuis la dune voit le ferry mourir ». La chanson Harlem, ou le phrasé saccadé prend des allures de slam, sonne swing et jazz pour un tableau pittoresque de la société américaine d’aujourd’hui.
Autre invitation au voyage, Vers le pays des palmes est une jolie ballade instrumentale mi rétro, mi-électronique, que n’aurait pas renier Tim Burton come BO d’un de ses films.
Enfin, le groupe n’oublie pas aussi de nous donner envie de danser à l‘instar du single tubesque Boeing, et bien sûr La Malinche antépénultième chanson d’un premier album passionnant. Le calme après la tempête, l’ouragan et le naufrage : c’est sur une autre joli morceau Les Camélias que se termine le Disque, entre électro et ballade rock, aux accents Pinkfloydiens.
Le camélia blanc évoque la perfection et le camélia rouge le charme. C’est vraiment le meilleur résumé qu’on puisse faire de cet album.

-Julien

 

Artiste : Feu ! Chatterton
Album : Ici le jour (a tout enseveli)
Label/Distribution : Barclay
Date de sortie : 16/10/2015
Genre :  Rock/Texte
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Autres publications

BEAT ASSAILLANT, B

Discograph/Harmonia Mundi/2012 Quatrième album pour cet électron libre de la scène hip-hop, tout simplement intitulé B. D’Atlanta, Géorgie,…
%d blogueurs aiment cette page :