Logo Sensation Rock

EAGLES OF DEATH METAL, Zipper Down

Après sept années à courir de studios en tournées planétaires, Jesse Hugues et Josh Homme (surtout lui) ont sifflé la récré, et nous reviennent enfin sous le blason du Eagle of Death Metal. Zipper Down, leur quatrième album, débarque cette semaine dans les bacs, avec 11 titres de rock’n’roll old-school brulant qu’ils s’amusent à dérouler avec l’insolence de leur immense talent. Flamboyant comme d’habitude…

Musiciens hors pair et volontiers camarades de bringues dans le privé, J.Hugues et J.Homme adorent aussi déconner (le teaser est un délire comique à voir ici ). Loin de leur pain quotidien (queen of the Stone Age, Boots Electric), leurs retrouvailles sous l’égide des EODM est la parfaite illustration de leur complicité. Quand ils se décident à reprendre du service, le résultat est invariablement phénoménal et l’ambiance souvent badine. Comme deux espiègles farceurs qui se retrouvent à la sortie de l’école pour mater la voisine se dépoilant langoureusement, les compères ont le goût du rock’n’roll sauvage et frivole, celui, sexy et jouissif, qui détend autant qu’il déménage.
Il suffit d’ailleurs de visionner le premier clip de ce 4e album pour comprendre leur philosophie. Nos deux lurons se mettent en scène façon pastiches Devo assagis, à peine mobiles, tandis que les accords d’un boogie grassouillet, sautillant, saturé, et pourtant si limpide, rempli totalement l’espace sonore.
Complexity ouvre donc cet album impressionnant d’adresse, de fougue et d’ironie, qualités qu’ils manient à la perfection.
Ainsi s’enchaînent leur ribambelle de titres prodigieusement old scool, blues countrysant à la Creedence Clearwather Revival (I Love You All The Time), façon punk-glam speedé à la NewYork Dolls (Got a Woman) ou encore l’excellent Skin Tight Boogie, rythm’n’soul lourde à la basse overdrivée (comme souvent), sur des voix parfaitement groovés. Sans oublier le très vitaminé The Reverend, plutôt diaboliquement rock. Une petite cover au milieu de tout ça, et pour le moins surprenante, avec cette version toute personnelle mais non moins fidèle d’un très bon titre de Duran Duran (oui il y en a eu) Save a Prayer, histoire de rappeler, comme le clip précédemment cité, qu’ils sont quand même des morveux des eigties malgré ce qu’on pourrait penser.
Et ces mélanges improbables se savourent comme des mojitos sous la canicule du petit matin…
En plus de taquiner les drums, Homme s’est bien sûr occupé de produire l’ensemble histoire de ne pas perdre la main. Et, heureuse confirmation, il ne l’a pas perdue…
Bref, les yeux fermés, à cloche-pied, en mob, en BX ou à dos d’âne, vous pouvez vous procurer ce dernier Eagle Of Death Metal, évidemment éblouissant…

-Peterpop

Artiste : Eagles of Death Metal

Album : Zipper Down

Label/Distribution: Downtown Recording

Date de sortie: 02/10/2015

Genre: Rock/Garage

Catégorie: Album Rock

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :