Logo Sensation Rock

THE DISTRICTS, A Flourish And A Spoil

Fat Possum Records/2015

Un an  après la sortie de leur premier album éponyme, les américains de The Districts semblent avoir pris du recul avec les guitares folk et l’harmonica et signent un second album rock bluesy qui flirte avec le grunge. Un quatuor inventif qui s’approprie le rock avec une maturité déconcertante.


Les membres de The Districts se rencontrent sur les bancs du lycée en 2009 à Lilitz, dans la périphérie de Philadelphie. Ils ont connus le succès grâce à une vidéo YouTube où ils interprètent Funeral Beds, titre phare de leur premier album (The Districts, Fat Possum Records, 2014).  Ce second opus confirme l’ampleur du talent de ces gamins nés en 1995 , on y retrouve la même exaltation, comme une envie d’en découdre avec les sentiments complexes qu’il s développent dans leurs textes.
A la première écoute, une voix rocailleuse, une musicalité maîtrisée, des intonations et un phrasé juvéniles ne manquent pas de faire penser à Alex Turner (leader d’Arctic Monkeys) sur les premiers albums du groupe. Sur des morceaux plus poignants comme Bold ou encore 6 AM, on découvre la force dramatique de l’interprétation, une sauvagerie réjouissante qui échappe aux sorties rock de ces dernières années.
Le premier titre 4th And Roebling annonce un album nerveux et la tendance va se confirmer avec la suite. The Districts réveille notre jeunesse perdue, on retrouve le rock originel, de la musique taillée pour le live, de la fougue et des paroles assénées entre des mâchoires serrées.
Au cœur de l’album s’invite une ballade guitare-voix, Suburban Smell offre une respiration. Le calme est de courte durée car la frénésie repart de plus belle avec Heavy Begs, soutenu par un joli travail de choeur, les arrangements de ce morceau sont plus lourds, la voix tout d’abord lointaine est couverte d’une filtre crade, comme c’est le cas pour Young Blood, le titre suivant où saturation et déflagration succèdent à la clarté opaline des guitares pour un final furax.
A Flourish And A Spoil est un album rare qui convoque de nombreux souvenirs d’énergie similaire : The Libertines, Arctic Monkeys ou plus récemment Drenge. The Districts sont de cette trempe là, ils délivrent un rock brut et plein d’éclat, des émotions hirsutes sublimées par le talent et la hargne.

Artiste : The Districts

Album : A Flourish And A Spoil

Date de sortie : 10/02/2015

Genre : Album rock,

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

BORN RUFFIANS, Birthmarks

Yep Roc/La Baleine/2013 Les Canadiens de Born Ruffians reviennent avec une troisième livraison, Birthmarks. Needle commence accapella. Des…