Logo Sensation Rock

THE RACONTEURS, Live At The Ryman Auditorium

Third Man Records/2013

Jack White absent de la scène musicale en 2013 préparant en secret son retour pour un second opus solo prochainement, n’a tout de même pu s’empêcher de faire parler de lui en cette fin d’année. Les membres du Vault (dont les actionnaires reçoivent tous les 3 mois des contenus exclusifs et limités Third Man) ont eu le plaisir d’avoir sous le sapin de noël le double vinyle accompagné du DVD de l’excellent concert de reformation des Raconteurs en 2011 à Nashville au Ryman Auditorium.
On constate que la qualité d’enregistrement des galettes Third Man Records en live s’est nettement améliorée avec le temps. On a droit ici à un son parfait débutant par le punchy Consolers Of The Lonely ayant donné titre au dernier opus de 2008 du supergroupe mené par White et Brendan Benson. Dans une veine très 60’s s’enchainent Hands et Level avant d’être rattrapé par la folk de Old Enough. Le groupe très en forme pour cette retrouvaille délivre les tubes tel le bluesy Top Yourself où White après un début de set plus en retrait se lâche comme à son habitude. Sans pour autant éclipser le camarade Benson qui prend le relai au chant sur l’excellent doublé
Many Shades of Black/ The Switch and the Spuraccompagné pour l’occasion d’une session cuivre. Arrive la tornade Broken Boy Soldier sentant bon le blues/folk d’antan, bordé d’une énergie toujours aussi efficace avant le moment de grâce de Blue Veins soutenu du solo de guitare blues épique de la part de White qui a le don d’étonner à chaque écoute. Après un court rappel Benson/White accompagné par les excellents musiciens issus des Greenhornes Patrick Keeler (batterie), Jack Lawrence/Little Jack (basse) et de Mr Dean Fertitia des Q.O.T.S.A/Dead Weathers(claviers), remettent le pied à l’étrier pour un “encore” détonnant servit par le garage rock de Salute Your Salution suivi de près par l’incontournable Steady As She Goes avant d’enfoncer le clou avec la poignante ballade Carolina Drama reprise en choeur histoire de finir le show en beauté.
Bien meilleur que l’enregistrement qui avait été réalisé à Third Man Records, ce live des Raconteurs déborde d’énergie et respire la franche camaraderie du groupe de Nashville très en forme. Seul ombre au tableau, le regret que la formation ne se soit pas produite outre Atlantique pour cette mini tournée de formation. Cependant avec Jack White rien n’est impossible. Who Knows ?

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

MGMT, MGMT

Columbia/Sony/2013 MGMT, c’était la grosse révélation de l’été 2007, deux éphèbes affublés de fleurs dans les cheveux et…