Logo Sensation Rock

MORIARTY, Fugitives

Air Rytmo/L’autre Distribution/2013

Avec ses cuillères, ses banjos, ses vieilles guitares et ses harmonicas, Moriarty nous fait revivre l’esprit de l’Amérique des premiers grands songwriters. Beau programme !
On les avait laissés en compagnie des Suisses de Mama Rosin le temps d’un EP en commun, les six membres de ce groupe cosmopolite reviennent sur quelques vieilles scies écrites par Woody Guthrie, Hank Williams ou encore Blind Willie McTell. De quoi découvrir ou redécouvrir ce que furent les débuts du folk et du blues, ces chansons – des classiques – transmises dans la pure tradition orale.
Parmi les réjouissances, il y le très joli Matty Groves (déjà repris par Alela Diane et Alina Hardin sur Alela & Alina, paru chez Fargo en 2009), le traditionnel Little Sadie porté par une guimbarde sautillante, le Ramblin’ Man de Hank Williams joué simplement à l’harmonium. On trouve aussi l’excellent Candyman des non moins excellents Mississippi John Hurt et The Dying Crapshooter Blues de Blind Willie McTell.
Moriarty, en réunissant toutes ces vieilles chansons et en s’unissant à de fins esthètes (Don Cavalli, Wayne Standley ou Mama Rosin) ont réussi le pari de raconter une histoire commune, celles de fugitifs, de losers magnifiques, d’assassins et de marchands de bonbons. Et c’est bien vu.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

WOODEN SHJIPS, West

Thrill Jockey/Differ-Ant/2011 Depuis 2007, les californiens Wooden Shjips (prononcé “woudenchaïps”) ont pris l’habitude de pondre un disque par…
%d blogueurs aiment cette page :