Logo Sensation Rock

DE?ORT!VO, Domino

Titanic Records/PIAS/2013

Le nouvel album de Deportivo s’intitule Domino. Titanic est le nom de leur label. Alors qu’on a l’impression que tout semble se casser la gueule ou sombrer, le baromètre de ce groupe est au beau fixe.
On se souvient des succès La Salade, Ivres Et Débutants, Fais-Moi Comprendre…Revenu des déboires du musicien au sein d’une grosse maison de disques, le trio parisien s’est affranchi, a pris son destin en main en créant sa propre structure en empruntant la voie de l’indépendance. Les déclics pour ce nouvel album ? Un clavier GEM prêté par l’ami musicien Turzi, le retour de l’ingé son des débuts, Arnaud Bascuñana. De cette alchimie est née un recueil de chansons directes. Domino, le morceau qui donne son titre à l’album démontre bien la tendance de l’album. Les nappes de clavier et les guitares nerveuses renvoient à la pop anglaise des années 60, une époque où l’urgence était de mise. Jérôme s’essaie même au chant en anglais et ces “I Was Waiting For You” sont accrocheurs. Personne n’arrive à l’heure arrive, lui, en deuxième position et tombe à point nommé pour continuer à donner l’énergie à ce disque. Là aussi, l’anglais s’est glissé. En fait, si on y regarde bien, les morceaux de Domino sont presque tous des tubes ou en tous les cas, ils accrochent l’oreille (Impossible, Both On The Same Boat, En Ville…).
C’est peut-être la voix nonchalante, ces accords plaqués énergiquement, cette fougue à l’Anglaise…ou tout ça à la fois qui fait de Domino un solide disque, bien dans ses baskets. Pas des baskets, non. Plutôt des chaussures bateau, elles adhèrent mieux sur le pont.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :